Arrière Scène Fin 30 Nov 2017

Articles


Familles en Cavale

Familles en cavale : Destination : l’Atrium

Par une (trop) belle journée, les enfants eurent envie d’un grand plaisir d’hiver : patiner. Prêtes pour une nouvelle escapade, LaMèreCalme et Maman 3.0 prirent la direction de l’Atrium !


Loisirs et culture

Charmes intemporels de l’Halloween

Avant l’âge des grandes terreurs

Tenez-vous-le pour dit : en cette fin octobre, des monuments, des champs et même des cités entières seront envahis par des zombies, des sorcières et des pirates... 


Romance en famille - Rêve impossible ou douce réalité ?

La romance et la famille, deux thèmes incompatibles ? Bien sûr, les arrimer demande un peu d’imagination, mais cette nécessité créative est le grand défi de toutes les familles qui, aujourd’hui, désirent encore vivre leur histoire d’amour, avec leurs enfants autour d’eux...


Voici une liste des camps de jour offerts pendant la relâche scolaire. Des bons vieux classiques ainsi que que des nouveaux à découvrir.

 


À la relâche, 11 gestes pour éveiller les sens

Avec les multiples festivals montréalais, jamais les propositions n’auront impliqué autant de sens et de gestes à la fois : on s’initiait déjà aux beaux-arts, à la science et même à la musique en bricolant depuis un bout de temps.


La relâche scolaire 2017 au Musée McCord : découvrir et apprendre en s’amusant

Du 5 au 12 mars 2017, le Musée McCord proposera aux enfants de 3 à 12 ans un programme spécialement conçu à leur intention dans le cadre de la relâche scolaire.


Notre selection des jouets et cadeaux pour enfants

Voici quelques suggestions des jouets et cadeaux à offrir aux enfants à Noël, leur anniversaire, ou simplement parce qu'on aime les gâter... 




Les aventures scénographiques de l’ourson Alfred

À McCord, les jouets, c’est toute une histoire !

Cela fait maintenant 7 ans que les jouets quasi oubliés, quelques années ou même deux siècles après avoir été offerts en cadeau, se donnent rendez-vous au Musée McCord et y accueillent les enfants, du temps des fêtes jusqu’à la relâche scolaire...

 


Patrice Bélanger vous incite à skier en famille

Pour la deuxième année consécutive, Patrice Bélanger invite toutes les familles à se mettre, à se remettre au ski alpin ou à l’adopter en famille en listant toutes les initiatives mises en place par maneige.ski, l’Association des stations de ski du Québec, pour initier les jeunes au ski.


Conseils pour trembler juste assez, cet octobre, en famille

Lorsque l’on a sept ou huit ans, parfois moins, et que les parents nous préparent un costume de gentil chevalier ou de princesse, on rêve déjà du jour où l’on pourra affronter les dragons, les monstres et les zombies comme les grands ados de la maison ou du quartier....


Auditions pour CAMP DE JOUR MUSICAL

Conçu pour les jeunes musiciens de 13 à 17 ans, le CAMP DE BLUES offre une occasion exceptionnelle à des adolescents de bénéficier d’une semaine de formation musicale de haut niveau, uniquement consacrée au blues, et ce, tout à fait gratuitement !



Petites et grandes idées pour les familles multiâges

Encourager son adolescent à quitter son iPod, pour un moment, et son bout de chou à nous suivre dans l’aventure durant plus que quelques minutes, un défi impossible ? Il semblerait que non, puisque des entrepreneurs et des animateurs voient des 4 ans et moins, des grands de 10 ans et plus s’amuser ensemble, avec leurs parents chaque jour, à condition de trouver l’activité qui leur convient.


La relâche : profiter de la vie grandeur nature

La relâche est déjà depuis belle lurette une occasion pour les organisateurs d’activités familiales de se faire aller les méninges. Cependant, rarement autant que cette année ont-ils privilégié les choses simples, cherchant avant tout des occasions de bouger et d’aller à la rencontre de nos proches ou de la nature... comme quoi, même en ces saisons d’humeurs variables, l’importance de revenir à l’essentiel fait son chemin sur les pistes enneigées.


Camps de jour pour la relâche 2016

Vous cherchez un camp de jour pour vos enfants?
Un camp sportif ?... artistique?... créatif? ou plutôt scientifique ?... éducatif? mais, par-dessus tout, amusant!  Nous avons cherché pour vous. Voici une liste de camps de jour pour tous les goûts.


Une journée à la plage!

Il n’y a rien de plus agréable pour une famille que de passer une belle journée d’été à la plage. Un pique-nique ou un barbecue se jumelle à la natation, à un jeu de frisbee ou bien à la construction de châteaux de sable. De quoi amuser tous les âges ! On sait qu’il y a des plages de rêve dans les Maritimes et à Cape Cod, mais qu’en est-il des excursions d’un jour dans les environs de Montréal ? En fait, de nombreux lacs et rivières de la région comptent des plages naturelles ou aménagées où l’on peut se baigner.


Dormir en zones inconnues, les gites inusités pour les familles

Depuis quelques années, l'industrie de l'hébergement touristique fait une place plus grande à la famille, que ce soit dans les parcs, les pourvoiries ou les hébergements de luxe. Toutefois, rien n'oblige pour autant les parents et leur marmaille à se confiner aux destinations plus conventionnelles, même s'ils ne sont pas prêts à partir au bout du monde.

 


Une journée à la plage !

Il n’y a rien de plus agréable pour une famille que de passer une belle journée d’été à la plage. Un pique-nique ou un barbecue se jumelle à la natation, à un jeu de frisbee ou bien à la construction de châteaux de sable. De quoi amuser tous les âges !


Passer l'été comme sur des roulettes

On les voit bien, dans le ciel, ces espèces d'oiseaux saisonniers, fidèles représentants du printemps qui s'annonce. Plus près de nous, d'autres espèces viennent nous révéler le printemps, avant de voler de leurs propres ailes : ce sont les oisillons humains en poussette. Mais, lorsque les oisillons d'hier sortent de leur coquille et commencent à trottiner ou à rouler sur leurs propres roues, les gazouillis des parents se transforment en d'autres refrains moins euphoniques : « Attention, tu vas trop vite ! », « Les voitures ! », « Attends à la lumière ! » Serait-il possible de favoriser les rencontres harmonieuses, sans périls, entre les chants des oiseaux, celui des enfants et, pourquoi pas, du clapotement des ruisseaux, sans avoir à rouler trop loin... en voiture ?


Pas de relâche pour ceux qui aiment les sports et le plein air !


Voici des idées d’activités intéressantes pour des enfants actifs pendant la période du 1er au 9 mars, 2014. Nous mettons l’accent sur des activités situées dans la grande métropole de Montréal et pour lesquelles il n’est pas nécessaire de réserver.



Une sortie aux îles...

Le site du parc Jean-Drapeau (anciennement le parc des Îles de Montréal), situé au milieu du fleuve Saint-Laurent, offre beaucoup d’attraits pour la famille. Toute l’année, on peut y fréquenter deux musées des plus intéressants et, pendant la saison estivale, on peut profiter de plage, parc d’amusement, beaux jardins, nombreuses tables de pique-nique, restaurants, terrain de jeux pour les enfants et pistes de vélo exceptionnelles.

 


La musique fait tourner le monde

On entend souvent dire que la musique fait tourner le monde. Pour moi, c’est entièrement vrai. Chanter, faire ou écouter de la musique sont des façons si simples d’exprimer sa joie et son bonheur...surtout en compagnie des tout-petits !

 


Mieux-vivre

Les habitudes : l’art de se faciliter la vie !

La rentrée : passer de la souplesse à la routine, de la spontanéité à la rigueur. Faites-vous partie des gens qui se prêtent plus facilement aux habitudes ou êtes-vous plutôt découragé de votre manque de discipline ?...

 


L’équité : la justice familiale suprême !

« C’est pas juste ! » Je serais prête à parier que vous avez déjà entendu cette phrase à la maison. C’est peut-être même l’une des plus populaires au registre des plaintes de vos enfants, surtout si vous en avez plusieurs et qu’ils prennent un malin plaisir à comparer vos façons d’agir avec chacun des membres de la fratrie.


Être soi-même : pas à pas vers l’intégrité

C’est la rentrée… et qui dit rentrée, dit nouveau groupe. Que ce soit à l’école ou à la garderie, notre enfant rencontrera de nouveaux amis qui auront tôt fait de le jauger… si ce n’est de le juger, que ce soit sur sa manière d’être ou de parler, ses intérêts, ses idées, ses vêtements, alouette! En effet, soyons honnête, le jugement est le propre de la nature humaine, et il commence tôt dans le processus social...


Pour le meilleur et pour le rire...

 

Saviez-vous que les enfants sourient en moyenne 400 fois par jour, et que le tiers des adultes seulement réussissent à le faire plus de 20 fois par jour ? Pire, 14 % d’entre eux limitent cette « agréable grimace » à moins de cinq fois par jour[i]. Certes, la vie n’est pas toujours rose, mais il y a tout de même matière à rire et à sourire, non ? En fait, l’humour, tout comme d’autres atouts, est un talent qui se développe, et l’endroit de prédilection pour y arriver demeure la maison.


Le pouvoir des câlins

C’était il y a deux ans. Ma fille aînée commençait sa 5e année du primaire dans un nouveau groupe mené par un enseignant. Un homme au primaire, c’est déjà assez rare, mais le spécimen en question s’avérait encore beaucoup plus spécial. En effet, je ne le savais pas encore, mais le prof de ma fille était… un distributeur de câlins !

 


Le Jeu, c'est sérieux!

Faites un saut dans le passé… Laissez-vous imprégner du souvenir des jeux de votre enfance, quand les technologies n’étaient pas encore omniprésentes. Concevoir des cabanes à l’aide de couvertures, jouer une interminable partie de Monopoly, imaginer des scénarios dignes des plus grands feuilletons américains avec Barbie et Ken, jouer dehors en construisant des forts en neige comme les héros de la Guerre des Tuques…


Comment obtenir tout ce que vous voulez de vos enfants… ou presque !

Je parie que ce titre vous a accroché au premier instant. Salivant comme jamais, vous avez pratiquement déchiré les pages de ce magazine pour dénicher cet article aux allures salvatrices. Prometteur, ce texte n’a pourtant rien de l’Infopub. Il ne vous vendra pas un produit miraculeux en trois versements qui rendra vos enfants obéissants en une nuit, ou argent remis !


Le temps de qualité : ou, comment échapper, en famille, à la grille-horaire

Arriver en retard, je déteste. En franchissant le seuil de La Maison À Petits pas, de Hochelaga-Maisonneuve, j'avais bien conscience que je venais de faire perdre quelques précieuses minutes à des parents. J'enrageais contre moi-même. Je les imaginais déjà en faire tout autant, surtout que, ironie du sort, je venais pour discuter de ce que signifie, pour eux, passer du temps de qualité en famille !...


Et si les petites choses créaient les grandes ?

« À la fin de votre vie, vous découvrirez que les choses que vous croyiez être de grandes choses étaient en fait de petites choses, et que toutes ces choses que vous considériez comme de petites choses sans importance étaient en fait les choses les plus grandes et les plus importantes. »[i] En lisant cette citation...


Quand les mercis prennent vie !

 

MERCI. N’est-ce pas l’un des plus beaux mots de la langue française ? Si simple, mais pourtant porteur d’un sens précieux : l’appréciation et la gratitude. Des recherches, de plus en plus nombreuses, laissent entendre que la gratitude serait la clé du bonheur et du bien-être, tant physique que psychologique ou, du moins, l’un de leurs ingrédients les plus essentiels. À la lumière de cette révélation, il semble primordial d’inculquer la gratitude à nos enfants, et de faire en sorte qu’elle soit au rendez-vous quotidiennement.


Célébrer les vacances… et surtout, célébrer toute l’année !

Roum dum dum wa la dou… C’est le temps des vacances ! Le célèbre refrain de Pierre Lalonde peut vous inspirer de bien des manières ! Pour ma part, il m’incite aux festivités à l’année ! Fêter peut s’avérer plus que bénéfique pour votre petite famille, en créant une singulière connexité au sein de votre maisonnée.


Le sens des responsabilités : une aptitude qui s’acquiert avec la pratique !

 

Imaginez un jeune blanc-bec de 21 ans dans son premier appartement. Un Kraft Dinner vieux de trois jours termine sa vie collé au fond d’un chaudron. Les vêtements s’éparpillent et des bas roulés en boules font figure d’art postmoderne sur le plancher. Les « minous » de poussière, quant à eux, laissent sous-entendre que l’heureux occupant de l’endroit n’a pas touché son balai depuis la dernière année bissextile... Les comptes d’électricité et de téléphone se cachent quelque part sous une pile de feuilles, impayés et en retard de surcroît… Désolant !



L’art de l’essentiel en famille

Imaginez vivre avec l’essentiel. Aucun toutou, casse-tête ou pièce Lego (la pire torture est de marcher pied nu sur un morceau) tapissant le plancher à ramasser. Aucun sermon à faire pour le rangement de jouets. Moins de petites culottes à plier, de repas complexes à préparer, moins de ménage, moins d’heures dans des files d’attente. Ah…. Imaginez des moments de véritable détente. Un pur délice. Le temps de s’étirer le matin en se levant (D’accord !! Oui, je rêve en couleur. C’est pratiquement mission impossible avec des petits enfants). Ne serait-ce pas magique et merveilleux ?



À bout de souffle ? Comment respirer en famille…

 

On dit que le stress est le mal du siècle. Est-ce le cas aussi bien chez les enfants que chez les adultes ? Comme une belle-mère contrôlante, il s’est incrusté dans bien des logis. Comment y réagissent les enfants ? L’entrée à l’école apporte, par exemple, son lot de stress relié à la performance, à la gestion des relations humaines (et même virtuelles !) et au rythme de vie souvent effréné des familles modernes. Dans ce contexte, que faire pour combattre ce fléau ? Déménager sur une île déserte ? Disposer d’un psy de service à la maison ? Saupoudrer chaque repas familial d’oméga-3 ? Il existe une solution beaucoup plus pratique, accessible en tout temps, et qui plus est, gratuite et non taxable : RESPIRER en famille.


Conseils pratiques pour des vacances réussies en famille

On en rêve durant toute l’année, mais les vacances en famille ne se déroulent pas toujours comme un long fleuve tranquille : on s’inquiète pour la sécurité de nos petits et pour le degré de patience de nos plus grands. On souhaite surtout que chaque membre de la famille refasse le plein d’énergie, d’amour et de souvenirs impérissables. On brise la routine et l’on se découvre les uns et les autres des qualités insoupçonnées. Mais la plupart du temps, pour en profiter au maximum et prendre définitivement du bon temps, il suffit d’un peu d’organisation et de « lâcher-prise » !


L’ENTRAIDE : CONCEPT RÉVOLU OU NOUVELLE MANIÈRE DE VIVRE ?

« Il faut un village pour éduquer un enfant. »

Dans une grande ville comme Montréal ou même dans ses banlieues, souvent impersonnelles, croyez-vous que cette citation s’applique ? Connaissez-vous vraiment vos voisins ? Savez-vous vraiment qui sont les parents des enfants de votre école de quartier ? Vos amis sont-ils plus virtuels que réels ? Dans votre entourage immédiat, disposez-vous de l’aide nécessaire quand le besoin se fait pressant ? Bref, avez-vous l’impression de prendre soin de votre famille avec un réseau social riche et basé sur l'entraide… ou plutôt seul, seule ?


PRÉPARER NOËL AUTREMENT… Troquez le stress des fêtes contre des moments simples et magiques en famille

 

Vingt-trois décembre, joyeux Noël, monsieur Côté, salut ti-cul, on se r’verra, le sept janvier… - Vingt-trois décembre, Beau Dommage


Cette chanson, que j’adore, me laisse toujours un brin nostalgique des Noëls d’antan où la signification de cette fête était autre qu’une interminable liste de cadeaux et une course sans fin dans les magasins...



Au pays des enfants

L’univers polymorphe

À la Saint-Jean, je me suis amusée à faire hurler de plaisir la petite Imma. Mais le moment arrive toujours où les invités annoncent à leurs hôtes : « Je suis désolée, je dois y aller ». C’est du moins ce que j’ai cru convenable de raconter à la maman d’Imma même si, au fond, ce jour-là je ne devais pas y aller : aucune force du destin ne m’obligeait à le faire. J’avais seulement pris d’autres engagements que je voulais respecter. Mais comme Imma commence à peine à parler, elle et sa mère ont été dispensées de mes explications...


Deux sages sans paroles

Tous ceux qui me connaissent savent combien j'aime les mots. Pourtant, lorsque je vais travailler et que je rencontre Guillaume, un petit bonhomme de 7 ans qui ne sait en dire que quelques-uns, à cause de son autisme, je souris...

 


La sagesse des basses-cours

Je suis descendante d’une famille bourgeoise établie ici depuis au moins trois ou quatre générations et j’ai grandi à la campagne, entre la tourtière et le pot de ketchup aux fruits maison. Cet univers champêtre m’a appris que si le monde était une grande basse-cour, maman aurait sûrement été une mère poule, me protégeant contre tout ce qui n’est pas la chaleur protectrice de son univers.


La fortune de ma tante

Lorsque j’étais enfant, j’allais chaque après-midi voir ma tante Antonia qui était bien installée dans sa chaise berçante à la porte de sa maison, munie de ses lunettes et de ses revues Sélection du Reader’s Digest.

 


Ce dimanche-là...

D'ordinaire, il est facile de trouver un siège vide, le dimanche, à bord du train de banlieue (direction Dorion-Rigaud). En réalité, il est même étonnant d'y trouver un siège occupé. Mais pas ce dimanche-là...

 


Sébastien, l'enfant qui ne riait pas

« Et toi, Sébastien, qu'as-tu fait de ton été? » Au début de l'automne dernier, ce louveteau de 9 ans à qui j'avais posé cette question cherchait au bout de ses souliers une réponse à donner. Avant lui, d'autres jeunes avaient rapporté, les yeux brillants, des anecdotes de camping, de colonies de vacances, de voyages en Gaspésie....


Coming out

Ça y est, le moment est venu de faire mon coming out. Je suis animateur scout. Ne riez pas! C’est sérieux. Chaque mercredi soir, j’enfile ma chemise verte de scout, je noue mon foulard de scout, je boucle ma ceinture de scout et je me rends au local des scouts où m’attendent 18 louveteaux de 9 à 11 ans.

 


Bébé arrive...

Les bienfaits du massage chez le bébé

Au moment de notre naissance débute une histoire qui s’écrira sur notre peau et qui s’inscrira dans nos muscles, au fil de notre vie et de nos expériences. C’est en effet par notre peau, grâce au sens du toucher, que nous ressentons, aimons et détestons.


Porter c'est aimer : redécouvrir les bienfaits du portage

Le portage des jeunes enfants est une pratique courante dans la plupart des cultures traditionnelles. Il s'agit, en effet, de traditions millénaires qui partent d'un besoin essentiel : celui des mères de garder leur enfant près d'elles tout en vaquant à leurs occupations quotidiennes.


La poussée… Attention danger !

Le corps de la femme est programmé pour faire naître son petit et ce dernier a une connaissance innée des mouvements qu’il doit exécuter pour parcourir le périlleux chemin qui le sépare des bras de ses parents.

 


Suite à l’accouchement …conseils pour le nouveau papa

Quel moment exceptionnel que l'arrivée de cette nouvelle vie! … celle de votre tout-petit. Quelle joie, quelle fierté! Et voilà, vous êtes surpris par la force et l'endurance de votre partenaire. Ensuite, le choc! La fatigue prend le dessus. Votre partenaire est différente de celle que vous avez connue. La maman et le nouveau bébé ont besoin de vous.


Culture

Quand les jeunes sortent leurs griffes...

 

Pour la plupart des jeunes, un vêtement « cool » n'est pas digne de ce nom s'il ne s'appelle pas Nike, Diesel, Fila, Fubu, etc. À cet âge, la mode est presque une question de survie. Si tous ses amis portent des vêtements signés Tommy Hilfiger, il se doit d'en porter lui aussi. De cette façon, il aura la conviction profonde de s'affirmer et d'être VRAIMENT lui-même. Bien sûr, ses amis sont tous habillés comme lui... inutile de lui en parler.


Le jouet, culture ou divertissement ?

La culture a été certainement définie, nommée, redéfinie et renommée cent et mille fois mais l‘effort de la nommer et de la définir encore demeure légitime car c‘est une tribune pour parler de l‘homme et de son humanisation progressive ou régressive.

 


Demandez à nos experts

Le jeu symbolique : un précurseur clé au langage et à la communication

Question :

Ma fille a 2 ans ½ et son éducatrice à la garderie m’a mentionné qu’elle ne joue pas beaucoup à des jeux de « faire semblant », quand elle la compare aux autres enfants de son groupe. 


Apprendre à jouer chacun son tour

Q : Bonjour, j’aimerais savoir ce que je peux faire à la maison pour aider mon fils autiste, âgé de 3 ans ½,  à jouer à tour de rôle et à attendre son tour quand c’est le tour de quelqu’un d’autre. Il se montre impatient avec son frère et sa sœur lorsqu’ils jouent tous les trois et qu’il doit attendre son tour. Il délaisse généralement l’activité lorsque son tour est fini. Merci



Ces ados qui vivent dans le désordre…

Q : Mon fils de 13 ans, Laurent, est devenu très désordonné. Sa chambre est un bazar en permanence. Pourtant, plus jeune il a été un enfant plutôt rangé et faisait attention à ses affaires. Mais depuis quelque temps, les choses ont bien changé.


Séparation difficile

 

 

Q : Je suis la grand-mère de deux petits-enfants, Chloé, 11 ans et Théo, 8 ans. Ma fille, leur mère, est en train de se séparer de son conjoint, le père des enfants. Malheureusement, cela se passe plutôt mal et je suis inquiète pour Aline, mais aussi pour les deux enfants.

Mon gendre a quitté ma fille et vit depuis peu avec une nouvelle conjointe, ce qu'Aline vit très difficilement. Elle peut dire des choses très dures devant les enfants concernant leur père, choses très dommageables pour eux.

Je suis présente pour Aline, mais je ne sais pas trop comment aborder ce sujet avec elle. Elle est actuellement très impatiente et très agressive avec son entourage et je crains ses réactions.

Merci de me donner des pistes pour l'aborder et la soutenir avec les enfants.

 



L’art de raconter

Q : Ma petite Léa, âgée de 5 ans, fréquente présentement une garderie à temps plein. Tous les jours, lorsque je lui demande de me raconter sa journée, elle répond « j’ai joué! », sans plus de détails. Dans toutes les situations où on lui demande de raconter, décrire ou expliquer, qu’il s’agisse d’un spectacle vu à la garderie, d’une activité spéciale réalisée en famille ou d’un conte lu avant le coucher, elle répond de façon expéditive. Son éducatrice me rapporte qu’il en est de même à la garderie lors des causeries. Que puis-je faire pour l’amener à élaborer davantage ? J’aimerais savoir ce que fait ma fille de ses journées, surtout qu’elle fera son entrée à la maternelle en septembre !


Rentrée en première année

Q : Mon garçon de 6 ans, Bertrand, va entrer en première année à l’automne. C’est un enfant équilibré, bien dans sa peau et qui apprend vite. Je le sens prêt pour cette étape et il a hâte. C’est moi qui me sens plus ou moins prête… Mes amies me disent qu’il va falloir être très disponible pour le temps des devoirs et l’apprentissage de la lecture. Cela m’inquiète un peu, car j’ai aussi une petite fille de deux ans, Coralie, qui m’occupe beaucoup et je suis souvent seule le soir avec les deux enfants ; en effet, mon conjoint travaillant régulièrement de soir.

Je redoute cette rentrée, car je ne sais pas trop comment je vais m’organiser avec les deux enfants. J’y pense souvent et je me sens déjà stressée ! Avez-vous des suggestions à me faire ? Je sens que j’ai besoin d’aide.


Familles recomposées

Q. Je suis divorcé, père de deux garçons et je vis avec ma nouvelle conjointe et sa fille depuis deux ans maintenant. Mes enfants ont 11 et 9 ans et la fille de ma conjointe a elle aussi 9 ans. Mon ex-épouse vit avec un nouveau conjoint et, dernièrement, elle a annoncé aux enfants qu'elle était enceinte...


Relation conflictuelle

Q: Nous avons deux fils, l'un de 11 ans, Pascal, et l'autre de 12 ans, Xavier. Le plus âgé a des problèmes de comportement et la relation entre les deux frères a toujours été conflictuelle.


Demandez à nos Experts

Q. Bonjour, j’ai entendu dire qu’il y a une loi qui interdit de laisser un enfant seul à la maison lorsque ce dernier a moins de 12 ans et que, dans un tel cas, l’on pourrait recevoir la visite de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), est-ce vrai ? Mon enfant a neuf ans, il est très mature et responsable, il sait quoi faire en cas de danger et il a tous les numéros de téléphone pour nous joindre.

 


Demandez à nos Experts

Q. Tous les soirs, j’appréhende l’heure du coucher; je suis de plus en plus stressée quand arrive le temps de dire à ma fille de cinq ans que c’est le moment d’aller dormir. Elle se couche, mais se relève à plusieurs reprises et revient nous voir, son père et moi, en évoquant toutes sortes de prétextes : elle a soif ou oublié de dire quelque chose de très important, elle a perdu son toutou ou veut un dernier câlin. Que pouvons-nous faire ? Je me sens de plus en plus mal quand arrive l’heure fatidique et je perds vite patience avec elle. J’ai le sentiment de ne plus avoir de vie à moi et je me sens à bout.

 


Demandez à nos Experts

Q. Beaucoup de chambardements affectent la garderie de mon enfant de deux ans et demi (modifications des locaux, du programme, de la formation des groupes). Je me demande jusqu’à quel point cela peut perturber mon enfant (son estime de lui-même, sa confiance en lui et dans les autres). Je suis inquiète.

 


Demandez à nos experts

Q. J’ai lu l’article sur l’enfant de cinq ans qui ne voulait pas dormir le soir. Nous sommes confrontés à la même situation avec ma fille de 22 mois. Elle était habituée à ce que sa mère la berce un peu et après elle s’endormait dans son lit vers 20 h 30, au maximum vers 21 h 00. Depuis une semaine, cela devient de plus en plus difficile et elle demeure éveillée jusqu’aux alentours de 22 h 00. Nous avons remplacé sa bassinette pour un lit il y a deux mois. Pour reprendre le contrôle, nous avons décidé d’installer le parc dans sa chambre et lorsqu’elle ne veut pas se coucher dans son lit, nous la mettons pendant un certain temps dans le parc… Elle a d’abord fait de méchantes crises, mais après trois fois ma conjointe a réussi à la coucher dans son lit sans qu’elle pleure en restant avec elle jusqu’à ce qu’elle dorme. Nous avons gagné 15 minutes avec cette très dure méthode qui nous fait très mal. Qu’en pensez-vous ?

 


Estime de soi

Q- Je pense que mon garçon est complexé. Il est assez grassouillet et n’est pas doué pour les sports. Il me dit souvent qu’il ne veut pas aller à l’école les jours d’éducation physique. J’ai besoin de trucs !


Demandez à nos experts

Q. J'ai un enfant de 4 ans et demi, qui a tendance à être colérique. Il fait des colères pour tout et pour rien; souvent même vraiment pour des pacotilles. Je ne sais plus comment agir avec lui. Parfois je suis calme et réconfortante, parfois je suis impatiente et exaspérée. Dans ce deuxième cas, sa colère devient encore plus grande et je n'arrive plus à le contrôler. Je ne sais vraiment plus comment agir avec lui.

 


Demandez à nos experts

Q. Mon fils a maintenant deux ans. J’ai un problème avec lui qui peut paraître banal, mais ça m’empoisonne carrément la vie. C’est un enfant extrêmement actif. Je sais que les enfants de cet âge bougent beaucoup mais, lui, il bouge VRAIMENT BEAUCOUP. Et surtout, il passe toutes ses journées à hurler. Il crie pour tout et pour rien : quand il est fâché, quand il est content, quand il joue, quand il n’a rien d’autre à faire, etc. Je suis vraiment, mais vraiment exténuée. Je sais qu’il recherche très probablement mon attention, sauf que j’ai aussi un autre petit garçon de cinq mois dont il faut que je m’occupe (qui mange souvent et ne dort pas beaucoup).

 


Demandez à nos experts

Q. Mon enfant de huit ans et demi est devenu tout d’un coup agressif et soupe au lait depuis que l’école est terminée. Il ne coopère plus, ne s’acquitte presque plus de ses tâches domestiques et est même rébarbatif à toute demande. Qu’arrive-t-il à mon fils, je ne le reconnais plus ?

 


Demandez à nos experts

Q. Mon enfant se dévalorise constamment. Quand il rentre de l’école, ou du camp de jour, il me dit qu’il est stupide et qu’il ne fait jamais rien de bon. Comment l’aider à avoir une meilleure estime de lui-même ?

 


Demandez à nos experts

Q- À la garderie, les éducatrices me font souvent le commentaire que ma fille de 22 mois mord les autres enfants. Je n'ai pas ce problème à la maison alors que faire ?

 


Demandez à nos Experts

Q- J'ai de petites difficultés avec mon fils de 5 ans qui nous raconte des mensonges, je ne veux pas mettre d'emphase là-dessus et je me dis qu'il est jeune mais je dois vous dire que je suis un peu inquiète car pourtant jusqu'à présent quand il nous a dit la vérité il n'a jamais eu de grosses conséquences, même qu'en général selon le cas nous lui expliquons pourquoi il est préférable de dire la vérité mais pour l'instant je ne vois par vraiment de changement, j'aimerais beaucoup que vous m'aidiez face à ce problème persistant....

 


Demandez à nos experts

Q- Je suis une de vos anciennes étudiantes du cours "Parent-guide, Parent-complice". En passant, j'ai beaucoup aimé ce cours, et je m'en sers de plus en plus, au fur et à mesure que j'applique les notions et que je travaille sur moi. Merci beaucoup. Mais ces temps-ci j'ai un petit problème avec mon garçon de 17 mois, et je vous écris au cas où vous pourriez me conseiller. Il a la désagréable habitude depuis quelques jours de donner des coups, avec ses mains ou ses jouets s'il en a dans les mains à ce moment-là. Ça peut arriver quand il joue, mais la plupart du temps, c'est quand quelque chose ne fait pas son affaire (ex: on lui dit de ne pas toucher telle chose ou de ne pas faire telle autre chose). Alors il se fâche contre nous et nous donne une tape. Quelques fois, j'aurais juste le goût de lui donner une tape sur une fesse à mon tour, mais ce n'est pas comme ça que je veux l'élever, et je sais que je ne lui enseignerais pas la bonne chose en faisant ça. Alors je ne sais pas du tout quoi faire, et j'aimerais avoir un conseil parce que c'est très frustrant. J'essaie de me dire que c'est juste une phase, comme celle qu'il a eu il y a quelques mois quand il se cognait la tête sur le plancher quand il était fâché (heureusement, il a arrêté), mais là, c'est sur moi qu'il cogne et ça me met en colère. Il réussit parfois à me faire bien mal quand il a un objet dans les mains. Je suis enceinte et fatiguée, donc à fleur de peau, et je suis maman à la maison, donc toujours avec ma tornade de 17 mois. Je crois que j'aurais besoin d'un peu d'aide sur ce point là, parce que je n'arrive pas à trouver une solution toute seule et j'ai toujours trouvé vos conseils judicieux lors des cours. Alors merci d'avoir pris le temps de me lire.

 


Demandez à nos experts

Q- Ma fille de 5 ans ne veut pas se coucher à l’heure du dodo. Tous les soirs, elle se relève plusieurs fois. Ce manège peut durer très longtemps et nous sommes épuisés!

 


Demandez à nos experts

Q- Je suis une maman qui a besoin de trucs pour établir une bonne routine de travail concernant les travaux scolaires.

 


Demandez à nos experts

Q- Mon enfant vient de commencer la 2e année, il était très heureux d’avoir terminé la 1ère année mais voilà que depuis deux semaines rien ne va plus. Il ne veut plus retourner à l’école, c’est la crise à chaque matin et il feint toutes sortes de maux !

 


Demandez à nos experts

Q-J'ai trois enfants âgés de un, trois et cinq ans. L’aîné, David, a commencé la maternelle. Les changements face à un nouveau milieu, et des lignes directrices plus rigides qu'en garderie, le rendent tendu. Lorsqu'on lui demande comment s'est passé sa journée, il ne veut pas en parler. David est un enfant plein de considération avec les autres mais qui a beaucoup de difficulté à gérer sa colère sans donner des coups et ceci cause des problèmes. La violence de ses réactions semble s'intensifier; hier, pour la première fois, il a craché au visage d'un autre enfant. Lorsque le professeur ou le responsable du service de garde veulent lui en parler, il se bouche les oreilles. Il ne met ses mains sur ses oreilles que depuis qu'il est à l'école. Je crois qu'il est saturé de toutes les nouvelles règles à suivre, tant de notre part (heure de réveil, responsabilités additionnelles face aux vêtements, sac à lunch, etc.) que de la part de son professeur et de l'éducateur du service de garde.

 


À l’école, on me dit que mon fils ne s’adapte pas et qu’il a des troubles de comportement. Est-il hyperactif ?

Q- À l’école, on me dit que mon fils ne s’adapte pas et qu’il a des troubles de comportement. Est-il hyperactif ?


Divers

Équipement de sport usagé pour boucler le budget

Le fait que les enfants s’intéressent aux sports leur apporte beaucoup de bienfaits. En plus de se garder en forme et de développer leur coordination, lorsqu’ils font du sport, ils s’amusent et rencontrent de nouveaux amis. Mais l’achat d’équipement sportif coûte cher, surtout si les enfants s’intéressent à plusieurs sports, selon la saison. En plus, le fait que les enfants grandissent exige l’achat constant de nouveaux articles de sport qui ne leur feront jamais longtemps. Alors, comment offrir à ses enfants de bons articles de sport sans casser son budget ?

 


Petit génie malicieux pour Noël astucieux…

À suspendre en décoration ou à offrir en cadeau ce petit lutin annonce la couleur, celle du temps des fêtes. À faire en famille ou entre amis (certaines manipulations nécessitent l’aide de mains agiles) il se décline à volonté. Mais pour l’occasion notre petit bonhomme se prend pour le père Noël et a revêtu son manteau rouge…Alors à vos papiers de soie et suivez le guide…

 


Un enfant, combien ça coûte?

Avoir des enfants coûte plus cher aujourd’hui qu’hier… ce qui explique en partie pourquoi les familles québécoises sont de moins en moins nombreuses. Comment joindre les deux bouts lorsqu’on est parent? Quelques ressources…

 


L’humour chez les enfants, expliqué aux parents...

Il est tout petit. Ses grands yeux curieux vous fixent. Une communication est établie entre vous et ce petit être qui vient de naître. Et soudainement, après quelques chatouillements stratégiques, il se met à rire. Votre coeur palpite, était-ce vraiment un rire ? Vous recommencez vos guili-guili en y mettant, cette fois-ci, plus d’ardeur. Le bébé rit à gorge déployée. Cette fois-ci plus de doute : le rire est né sous vos yeux...

 


Préparer son enfant pour le camp d’été

Votre petit mousse, même s’il préfère que vous ne l’appeliez plus ainsi, s’en va au camp. Loin de vous l’idée de le pousser à effectuer le grand saut sans parachute, vous désirez le préparer avant son départ.

 


Éducation

Comment bien choisir son école secondaire?

Les cinq années du secondaire constituent une étape marquante dans la vie des jeunes. Il faut donc déterminer avec soin l’école où elle se vivra. Il n’est toutefois pas si évident de faire le bon choix. Que prendre en considération? Comment procéder? Voici l’avis d’un expert en la matière.


La musicothérapie, au service des enfants

Francis vit avec une déficience intellectuelle modérée. Chaque semaine, il participe à une séance de musicothérapie de groupe, à son école, avec d'autres enfants qui, comme lui, présentent des habiletés différentes des autres.


Le retard de langage en 6 questions

Si vous êtes parent ou côtoyez des enfants, vous avez sûrement entendu parler du retard de langage. Ou peut-être avez-vous dans votre entourage un enfant ayant un retard de langage? Cette problématique développementale se caractérise par un développement plus lent du langage, en comparaison à d’autres enfants du même âge, entre 2 et 5 ans.Il s’agit d’un des problèmes de développement les plus fréquents chez l’enfant, et les garçons sont les plus touchés.


La gestion par compétence… ou une autre façon d’éduquer

Imaginez que vous êtes enseignant en chimie, au niveau secondaire. Excellent pédagogue, vous transmettez votre savoir en toute compétence, puisque votre formation et votre expérience sont reflétées dans l’exercice de vos tâches...


Apprendre ses leçons? Facile!

 

Septembre : le mois des éternels retours. Les vergers se remplissent à nouveau, les téléromans sont de retour à l’affiche, les enfants reprennent le chemin des classes... Quelles magnifiques occasions de profiter des petits bonheurs de la vie. Cela dit, un élément assombrit ce lot de beaux moments, car septembre, c’est aussi la reprise des devoirs et des leçons.


Une alternative à l’école traditionnelle : pour un milieu de vie différent !

 

Il y a sept ans, je choisissais l’école primaire de ma fille aînée et, par ricochet, des deux autres. Invoquant Saint-Devoirs-du-Calvaire et implorant Sainte-Maîtresse-de-la-Rentrée, je priais pour que mon choix soit le bon. Après tout, cette école allait devenir pour mes filles un fort lieu d’attache. Il m’apparaissait essentiel qu’elles s’y plaisent et qu’elles y développent leur plein potentiel.



Des écoles publiques pour des élèves aux talents particuliers

 

Chaque année, au moment de la rentrée scolaire, plusieurs parents courent les portes ouvertes des écoles secondaires de Montréal afin de trouver celle qui conviendra le mieux à leur enfant, qui amorce déjà sa sixième année de primaire. Mais pas n’importe quel établissement : au-delà des écoles privées existent celles, publiques, à vocation particulière. Elles ont la cote auprès des parents qui souhaitent ce qu’il y a de mieux pour leur enfant : un bon encadrement, mais aussi un endroit où il pourra s’épanouir et trouver sa vocation. Car ce tout petit – encore un peu, quand même ! – qui commence l’école secondaire à 12 ans, la terminera à… 17 ans ! Durant les cinq prochaines années, il deviendra un jeune adulte !

 


Se préparer aux examens d’entrée du secondaire sans stresser…

 

L’arrivée au secondaire constitue souvent un stress familial, et la passation des examens d’entrée dans certaines écoles contingentées ouvre le bal de cette période de changements. Quand et comment préparer votre enfant (et vous-même !) à ces tests sans hyperventiler à la simple vue d’un cahier d’exercices ? Comment diminuer le stress et l’anxiété qui y sont souvent reliés sans fantasmer sur quelque substance illicite ? À quoi s’attendre, outre d’hypothétiques nouveaux cheveux blancs ? Voici quelques outils et conseils qui pourront vous aider à affronter le tout de manière sereine et efficace.



Un cerveau à son meilleur – ou comment faire travailler les neurones de vos enfants sans que ça paraisse

 

Imaginez quelqu’un de très intelligent… Choisissez une personne parmi vos connaissances, puis également un personnage célèbre… Je suis presque prête à parier que dans ce dernier cas, Einstein vous est apparu à l’esprit, même si ce n’est finalement pas lui que vous avez choisi. Je vais tout de même m’attarder quelque peu sur ce scientifique. Saviez-vous qu’il était considéré comme un cancre à la petite école ? Et qu’il disait ne pas avoir de talent particulier, seulement une curiosité passionnée ? Tout cela explique aisément sa célèbre citation : « Le génie, c’est 5 % de talent et 95 % de transpiration. »


Non à maman, oui à l’autonomie

La découverte du Non magique

« Mon fils non plus n’écoute pas les consignes ; plus je lui dis, plus il fait exprès pour provoquer. Même les conséquences que j’essaie de lui mettre lorsqu’il n’obéit pas, il trouve cela drôle. Lorsque c’est la quatrième fois que je lui demande quelque chose et qu’il ne le fait toujours pas, il peut se jeter par terre et me faire une crise du bacon », me raconte Annie, la maman de Samuel, 3 ans.


Apprendre ou comment aider mon enfant à développer son intelligence

Apprendre est un processus naturel et intérieur. La mémorisation et la capacité de mémorisation sont des éléments importants de ce processus, et les parents peuvent aider à stimuler ce processus chez leurs tout-petits avec des jeux de mémorisation simples et, par exemple, des devinettes amusantes.

 


La philosophie à l’école, de l’utopie à la réalité

Ce n’est pas d’hier que les grands rêveurs aspirent à un enseignement plus doux et démocratique pour ceux qui les suivent. Pourtant, le rôle des enseignants et des professeurs n’a peut-être jamais été aussi questionné.

 


Le trouble d’attention, faut-il s’en inquiéter ?

L’attention… Alors que je m’apprête à décrire ce concept, tout me semble soudain confus. Je sens que les idées que m’ont transmises chercheurs, parents, cliniciens et professeurs vont dans une foule de directions. C’est avec un effort presque surhumain que j’essaie de déterminer les éléments principaux et d'extraire une ligne directrice de tout cela. Souffrirais-je, moi aussi, d’une difficulté de concentration ? Pour le moment, sûrement.

 


Le passage du primaire au secondaire

Une autre étape à franchir dans la vie scolaire de l’enfant ainsi que dans celle des parents.

 


Club de Gymnastique Gymnix …30 ans d’excellence… Et ça continue!

Depuis ses débuts en 1972, le club de gymnastique artistique féminine Gymnix, situé au complexe sportif Claude Robillard, est à l’avant-scène de la gymnastique québécoise et canadienne. Tant par la qualité de ses installations, de ses entraîneurs que par les résultats obtenus lors de Championnats canadiens, Championnats du Monde et Jeux Olympiques.

 


Dur, dur d’être un garçon à l’école

Pourquoi une majorité de garçons réussissent-ils moins bien à l’école que la majorité des filles ? Pourquoi une minorité de filles sont dépistées en difficulté ? Bien sûr, des garçons réussissent à l’école et des filles aussi rencontrent des difficultés d’ordre scolaire mais dans des proportions diamétralement opposées. Garçons et filles ont leur lot de réussites et d’échecs. Pourquoi cet écart va-t-il toujours en se creusant à l’avantage des filles ?

 


La discipline familiale durant la période des devoirs

La période des devoirs et des leçons est un temps durant lequel la discipline devient un atout important pour la réussite scolaire. La discipline familiale est un sujet délicat à aborder, car il touche habituellement des valeurs très personnelles et fait partie de l’intimité du foyer. Pour certains, le sujet de la discipline peut faire resurgir des images négatives, telles que punitions, châtiments, abus de pouvoir, souvenirs de situations plus ou moins agréables.

 


Le Programme aspirant-moniteur.

La formation PAM, une valeur sûre pour un emploi dans un camp ! Une formule très intéressante est proposée aux jeunes de 15 à 17 ans attirés par le travail d’équipe, la vie de groupe, l'animation et le don de soi aux plus jeunes. Le Programme aspirant-moniteur (PAM) permet d'acquérir de nouvelles habiletés quant à la connaissance de l'enfant, des rôles, des devoirs et responsabilités de l'animateur, de la programmation, des premiers soins, ainsi que des principales techniques d'animation et de plein air.

 


José, un « enfant rejet » en milieu scolaire

Nous sommes très vulnérables et parfois complètement démunis devant les problématiques des enfants qui n’arrivent pas à trouver leur place en milieu scolaire, car nous savons toute l’ampleur qu’elles peuvent prendre si nous ne trouvons pas les moyens d’amener l’enfant à rebâtir son estime de lui-même, estime qui lui permettra de prendre sa place de façon constructive dans la société.

 


Entrevues

Gilles Julien, un pédiatre engagé

Il fut un jour un enfant qui, comme bien d’autres, attendait le jour où il serait assez grand pour changer le monde. Il espérait le faire en aidant les enfants qui souffraient le plus et devint un brillant pédiatre. Pourtant, après quelques années de pratique clinique, ce pédiatre sent que quelque chose lui échappe : « Juste dire à des parents qu’ils ont un beau bébé, ce n’était pas assez pour mes valeurs, je m’ennuyais et me sentais inutile », raconte aujourd’hui Gilles Julien.


Éveil et dév. des tout-petits

Stimuler bébé

« Si vous lui donnez de l’attention, de l’affection et de l’aide, vous lui offrez le meilleur type de jeu possible. » Penelope Leach, Your Baby and Child

 


Bébé pleure : que faire ?

Vous avez passé la journée toute seule avec votre bébé. Vous vous sentez vidée, même si vous avez l’impression de n’avoir rien fait de votre journée. Vous avez mangé de peine et de misère à 14 heures et à 19 heures. Votre bébé semble toujours insatisfait et irritable. Dès que votre conjoint rentre du travail, avant même qu’il n’ait accroché son manteau, vous lui remettez votre bébé : « Tiens, c’est à ton tour ! » La valse pour bébé irritable recommence...

 


L’enfant, sa maison, son jardin

Réflexion sur le développement des sens pendant l’enfance

 


Doit-on répondre rapidement aux besoins des petits ou les laisser attendre…

Des parents influencés par certaines cultures nord-américaines et européennes croient qu'il faut laisser pleurer un enfant pour ne pas trop le gâter. D'autres à l'inverse désireux de donner le maximum à leurs petits font tout ce qu'ils peuvent pour répondre à leurs besoins mais ils se retrouvent souvent confrontés à un dilemme lorsque les membres de leur entourage manifestent leur désaccord, leur reprochant d'être trop à l'écoute de l'enfant, les prévenant des effets néfastes et même pervers d'une telle approche. Ils appuient leurs dires de conseils et d'exemples rendant le parent ambigu face à sa façon d'intervenir auprès de son enfant. « Dois-je le laisser pleurer?… Certains me disent que je le prends trop dans mes bras… Quelle est la bonne attitude à avoir? »

 


Décuplez le plaisir à l’heure du bain

Les enfants adorent s’amuser dans la baignoire. À l’heure du bain, pourquoi ne pas décupler le plaisir de votre enfant en organisant quelques jeux qui vous permettront de le laver tout en partageant de beaux moments avec lui ?

 


Choisir des jouets pour les tout-petits

Les tout-petits sont curieux, mais leur concentration est de si courte durée que les adultes se demandent comment choisir des jouets qui leur conviennent.

 


Fêtes d'anniversaire

Comment organiser la fête de son enfant tout en s’amusant!

Fêter l’anniversaire de son enfant représente, pour le parent, le souvenir d’un moment inoubliable. En lui racontant l’histoire de sa naissance, vous lui permettez de saisir ses origines et de comprendre toute la place qu’il occupe dans votre cœur. Organiser une fête avec ses amis, les inviter dans l’intimité de sa maison, c’est lui offrir de partager sa joie, de se sentir unique et d’établir aux yeux de tous cette nouvelle année qui commence et qui le fait vieillir d’un an.


Une autre invitation ?

Votre enfant est si populaire à l'école qu'il est invité à toutes les fêtes d'anniversaire des enfants de sa classe, sans compter celles de ses amis du voisinage et de ses cousins et cousines... Mais comment faire, alors, lorsque les invitations re riment plus avec temps et budget ?



Les anniversaires…

Quelle belle fête! De Barbara Reid (texte français de Christiane Duchesne) Richmond Hill : Scholastic, 1997. Album fiction. À partir de 5 ans C’est la fête de grand-mère. Toute la famille s’est réunie pour célébrer; il y a les oncles et les tantes, mais surtout les cousins et cousines. Chacun apporte un plat, on mange, on s’amuse. Une vraie belle fête. Barbara Reid crée ses illustrations en pâte à modeler. Elle est une véritable magicienne, reproduisant chaque expression avec une telle justesse qu’on croit voir l’image s’animer. L’enfant pourra s’amuser à chercher les détails comme dans une chasse au trésor : du sparadrap aux sandwichs roulés, des chandelles aux miettes de gâteau. Suggestion de Vesna Dell’Olio

 


Le jour de mon anniversaire

À quelques semaines du grand jour, la question habituelle que me posaient mes parents était : « Combien de jours encore avant ton anniversaire ? » Avec la réponse, ils m’ont appris à compter : chaque doigt était un jour.

 


Lecture : Qu'est ce qu'on lit?

DES LECTURES POUR LA RENTRÉE

 

Déjà la rentrée scolaire! Les enfants, plus particulièrement les petits qui y vivront leur première journée d’école sont souvent craintifs par rapport à cet événement. Voici quelques suggestions de lecture, que vous retrouverez dans les Bibliothèques de Montréal. Ces albums, romans et documentaires aideront les jeunes à mieux comprendre ce qui les attend, et les plus vieux à réfléchir à certains enjeux.  Et pourquoi ne pas en profiter pour donner quelques trucs pour bien vivre ce moment magique. La lecture est une excellente façon de redonner confiance à ceux qui en manquent… et d’administrer une bonne dose d’humour aux petits grincheux!
Bonne lecture!

 

 



CADEAUX DE NOËL

 

Voici quelques suggestions de beaux livres à (s’)offrir pour Noël. Des livres propices à l’échange, au plaisir, mais aussi à la réflexion : Tous des coups de cœur à parcourir à quatre mains !


INTIMIDATION À L'ÉCOLE

 

La rentrée scolaire vient à peine de se terminer que déjà l’on s’achemine vers les premiers bulletins avec beaucoup d’appréhension, non seulement face aux résultats scolaires, mais aussi en regard du comportement de notre enfant à l’école. La présence de plus en plus marquée du phénomène de taxage et d’intimidation effraie plus d’un parent et ce, même au niveau primaire. Afin d’amener son enfant, qu’il soit victime ou taxeur, à nous parler de ce phénomène, voici quelques livres qui aideront à provoquer la discussion.


LECTURES D'ÉTÉ

 

L’été est de retour alors voici des suggestions de lecture pour se détendre, rire, s’amuser, bricoler, se promener... Bonnes vacances!


D'AMOUR ET D'AMITIE...

 

 

Des livres pour nous réchauffer en janvier et février !


LECTURES POUR LA RENTRÉE

 

Contents du retour à l’école? Oui? Non? Alors voici des histoires pour les heureux et les malheureux de la rentrée.


Paternité

Profession : papa au foyer

Signe que les moeurs évoluent, plusieurs pères enfilent désormais le tablier du meilleur papa du monde, arrosent le rôti d'une main et passent l'aspirateur de l'autre, tout en jetant un coup d'oeil à bébé qui gazouille dans son parc. Quand maman, c'est papa...


Devenir père

Comment devient-on père, au-delà des évidences biologiques ? À quel moment paraît cette étincelle dans le regard qu’un homme jette sur lui-même ; l’étincelle qui l’avise qu’il est bel et bien papa ?

 


La revanche des pères

On redécouvre le père ces temps-ci. On l’analyse, on le décortique, on le critique. On le réclame... Le père, celui que l’on croyait disparu depuis belle lurette, semble sortir des oubliettes. Soudainement, l’envie maladive nous prend de redéfinir son rôle, de réévaluer sa place au sein de la famille. Qu’est-ce que la paternité aujourd'hui ?

 


Psychologie

Dompter les monstres sous le lit...et autres générateurs d'angoisses

D'où viennent tous ces monstres qui préoccupent les journées des tout-petits et qui viennent même hanter leurs nuits ? S'ils sont, au moins partiellement, issus de l'imagination débordante des jeunes enfants, leurs effets malfaisants sur l'assurance des enfants et sur la durée du sommeil des parents sont toutefois bien réels...


La dépression infantile, une fuite à l’intérieur

Si, dans le métro, je tente de ralentir un moment ma course entre le travail et la maison en lisant un quotidien, qu’est-ce que je découvre, ces temps-ci, sous le soleil noir et gris des journaux québécois? Taux dramatique d’échecs scolaires, abus sexuels sur des mineurs, délinquance juvénile… vraiment pas de quoi réjouir la future génération de lecteurs… Et justement, on m’y parle aussi de cette nouvelle génération qui déprime dès le berceau.

 


Petits monstres 101

En janvier dernier, la cour suprême imposait, non sans soulever la controverse, des balises plus claires concernant la fessée : on peut désormais punir un enfant de 2 à 12 ans en lui administrant une « tape ». Il est toutefois interdit d’utiliser des objets (règles, cuillères) ou atteindre la tête. Pour le psychologue et auteur du livre Éduquer sans punir Thomas Gordon, la fessée, comme toute autre forme de punition, est improductive, voire néfaste pour le sain développement de l’enfant. Son credo : l’autodiscipline.

 


Prendre soin d’un enfant : c’est lui donner un rôle important dans notre vie

Il n’est pas aisé, en 2004, de prendre soin d’un enfant : l’appauvrissement des familles, les familles éclatées puis reconstituées, les familles monoparentales, les parents stressés par un horaire trop chargé, les familles vivant en pays d’accueil, autant de nouveaux défis à relever, autant de nouvelles problématiques à résoudre.

 


Lorsqu’un enfant se sent utile…

Lorsqu’un enfant se sent utile, il découvre en lui toute sa force et sa beauté intérieure. Et c’est alors qu’il commence à aligner sa manière de vivre pour retrouver ce sentiment. C’est ce que l’on appelle développer ses hauts instincts. Pour cela, il s’agit à nous, parents, éducateurs, adultes, de les aider à cheminer dans cette recherche.

 


Comment développer l'estime de soi chez nos enfants ?

La façon dont les parents se perçoivent joue un rôle très important dans la construction de l'estime de soi de leurs enfants. Si les parents ne possèdent pas une bonne connaissance de qu'ils sont, s'ils n’ont pas confiance en eux, en leur capacité parentale, entre autres, ils risquent fort de se trouver en conflit entre leurs propres besoins et ceux de leurs enfants. Ils éprouveront de la difficulté à stimuler chez ces derniers la confiance et l'autonomie. La façon dont nous nous percevons influence nos relations avec autrui.

 


Jeux de guerre

Quand j'étais petit, nous avions, mes amis et moi, une collection enviable de soldats de plastique, qui venaient avec des parachutes, des armes de haut calibre, des tanks et des avions. Tous ensemble, nous nous chargions de donner vie à la guerre. Nous construisions des forts où nous répartissions notre division blindée en accord avec notre stratégie d'attaque. Pour donner plus de réalisme à notre jeu, nous tirions des balles de sable, détruisant les bases ennemies. Les « ping pang » étaient les effets sonores qui accompagnaient nos jeux.


Le deuil chez les enfants, parlons-en

En tant qu’adultes, nous aimerions épargner les souffrances de la vie à nos petits trésors et, pourtant, les épreuves sont une grande source d’apprentissage. La façon dont une perte va être vécue dans la tendre enfance influencera la façon de vivre les pertes à venir. Les enfants, tout comme les adultes, vivent les émotions et les souffrances liées au deuil, mais leur compréhension de la mort évolue étape par étape, en fonction de leur âge.

 


Santé

Quatre options de santé, sans médication

Plusieurs options de soins sont maintenant offertes aux enfants naissants ainsi qu’à leurs mères pendant la grossesse, ou après l’accouchement, ainsi que pour la conception, en complément aux soins médicaux, et tout cela sans médication. Nous en avons exploré quatre : la chiropratique, la physiothérapie, l’ostéopathie et l’acupuncture.


Clinique de vérification des sièges d'auto

Le CHU Sainte-Justine organise une clinique de vérification des sièges d'auto qui s'adresse à tous les parents du Québec.


Société

Notre vie privée et l'Internet

Au 21e siècle, comment les parents peuvent donner l’exemple aux enfants pour les aider à naviguer sur le Web sans porter atteinte à leur vie privée.


 



Entre la puberté hâtive ou tardive: lorsque le corps fixe ses règles

Il me semblait entendre depuis quelques années des rumeurs selon lesquelles la puberté des enfants, surtout des fillettes, devenait plus précoce, entraînant ainsi tout un chapelet de conséquences négatives : trouble d’estime de soi, de l’alimentation, hyper­sexua­lisation... Je décidai donc d’aller interroger des spécialistes de la question. Quelle ne fut pas ma surprise de me faire retourner la question : « Est-ce qu’on en parle beaucoup plus qu’avant de la puberté ? » Selon Dominique Meilleur, psychologue clinicienne, on s’inquièterait plutôt de la manière dont les enfants vivent leurs premiers émois sexuels à notre époque. Mais qu’en sait-on, au juste ?


Savoir gérer ses attentes en famille recomposée

J’élevais ma fille seule depuis 7 ans et après plusieurs rencontres infructueuses, j’étais bien découragée. Aucun des hommes rencontrés n’était vraiment le bon. Des hommes souvent sans enfant, qui ne comprenaient pas ma réalité de maman à temps plein. C’est alors que j’ai rencontré l’homme avec qui je partage maintenant ma vie. Il était non seulement parfait pour la femme que j’étais, mais aussi pour la famille que je rêvais de créer. Il était lui aussi papa, en garde partagée, d’un petit garçon de 9 ans. Tout me semblait parfait. Nous allions être la belle famille dont je rêvais tant...


Les mamans d’affaires… et leur équipe familiale

Amélie Léveillé a ouvert son café après avoir vu comment les jeunes mamans étaient parfois froidement reçues dans les cafés ordinaires lorsqu’elles s’y présentaient avec leur nourrisson. Aujourd’hui, elle m’accueille au Lili Café, spécialement conçu pour les mères d’enfants de zéro à dix-huit mois, avec d’autres mamans venues raconter, comme elle, ce moment à la fois palpitant et difficile, où elles sont entrées de plain-pied dans les rôles de maman et d’entrepreneure...


Être grand-parent, un rôle à réinventer

Plus que jamais, au cours du dernier demi-siècle, les gens se sont investis dans leur travail, attendant le moment de la retraite pour laisser libre cours à leur créativité. Heureusement, les progrès de la science et des conditions de vie leur permettent d’arriver à cette étape de leur vie en étant plus « jeunes » et plus en santé que jamais. Pour eux, réorganiser sa vie en fonction de ses passions de toujours et des occasions qui se présentent peut devenir un projet à temps plein. C’est aussi souvent le moment où les petits-enfants s’intègrent dans leur vie.

 


La violence à l’école

Agresseurs et victimes : deux perdants


Enfants branchés et cyber-espace

Tout va très vite sur la planète Internet. En effet, cet espace social ouvert sur tous les possibles suscite chez l’enfant, déjà curieux par essence, un goût d’exploration sans limites.

 

 


Y a-t-il une télé pour les enfants ?

À l’ère du zapping, des 300 chaînes satellites et de l’information instantanée, comment les enfants d’aujourd’hui consomment-ils la télé ?

 


Apprivoiser son nouveau-né

En cette époque marquée par la technologie, où la médicalisation et la modernisation sont à leur summum, il existe encore un petit être sur terre qui ne sait qu’apprécier la simplicité et qui doit sa survie en grande partie à son instinct et à ses réflexes, c’est le nouveau-né.

 


La socialisation et le concept de soi : qui suis-je ?

Dire s’il vous plaît et merci; attendre son tour; se moucher plutôt que d’essuyer son nez sur sa manche; demander à l’autre un jouet au lieu de le lui enlever brusquement… Voilà autant d’exemples de comportements liés au processus complexe de socialisation.

 


Des tests, des gars et du maquillage...

Full fille, Cool et le nouveau Alexine... Ces magazines, populaires auprès des adolescentes, sont-ils aussi roses que la couleur de leur couverture?

 


Contrer la violence à l’école

La violence, qu’elle s’exprime dans le milieu familial, à l’école ou dans la rue, a des conséquences dramatiques pour la victime et pour l’agresseur. Le climat dans lequel évolue l’enfant (l’élève) influence fortement son développement psychologique et parfois même son développement physique. Les conditions de vie de tout individu dépendent, en très large partie, du climat dans lequel il vit et de la somme de stress que ce climat génère. Deux des plus grands facteurs de stress chez l’enfant (l’élève) sont les autres enfants (leurs remarques, la peur de ne pas être accepté, la peur d’être ridiculisé, de se faire agresser verbalement ou physiquement), puis la façon dont les adultes vont intervenir lorsqu’il sera pris en faute.

 


Je ne le veux plus, mon nom de famille...

Imaginez un instant que vous passez vos années d’écolier à être toujours le dernier... Toujours le dernier... tout simplement parce que votre nom est le dernier qui apparaît sur la liste de présence de votre classe.

 


Etre parent... un peu trop?

Etre une bonne mère ou un bon père, c’est ce que veulent tous les parents. Mais peut-on trop en vouloir pour son enfant? Trop l’encadrer ou trop s’en préoccuper? Malheureusement, oui.

 


Quand la jeunesse prend son temps…

Les jeunes passent plus de temps sur les bancs d’école que leurs parents, décrochent leur premier emploi plus tard dans leur vie et repoussent souvent le moment de fonder une famille... Ce phénomène, baptisé les retardements des transitions de la vie, est une tendance lourde qui a des conséquences importantes sur le développement de notre société…

 


Le déménagement, une histoire de famille

Déménage-t-on trop souvent à Montréal ? Une chose est certaine, l’Amérique du Nord est le lieu de la planète où l’on déménage le plus. En ville, les services communautaires qui pourraient contribuer à l’intégration et au bien-être des nouveaux arrivants ne manquent pas, mais encore faut-il prendre le temps de les connaître. Louise Noël, une travailleuse sociale qui a écrit un livre sur l’attachement, explique les choses ainsi : « Lorsque l’enfant déménage souvent, il risque de se sentir moins enclin à s’investir pour développer de nouveaux liens. » À l’autre extrême, cependant, le pédopsychiatre Michel Lemay rapporte que, lorsqu’il a fait son service militaire dans l’armée, il a été amené à rencontrer beaucoup d’enfants dont le père devait changer de base, voire de pays, tous les huit mois, sans que ceux-ci en paraissent affectés.

 


Taxage et prévention, une lutte à finir

Par un beau mercredi matin de tempête, j’entre dans une classe de sixième année de Saint-Léonard, accompagnée de Claire et Réal, deux policiers, agents sociocommunautaires qui viennent pour expliquer comment réagir en cas de taxage. Je m’attendais à voir les enfants impressionnés par les uniformes ou au moins agités mais non; ils répondent aux questions des agents comme à des visiteurs familiers. Visiblement, la classe se souvient de la dernière visite. Réal m’explique que dans chaque poste, les agents peuvent choisir leur démarche et qu’eux considèrent essentiel d’aller directement à la rencontre des petits citoyens.

 


Les enfants bruyants ou les bruits des enfants ?

Il y a quelques jours, à la garderie, une maman me racontait que la propriétaire de son logement lui avait fait savoir qu’elle devrait quitter son logement parce que ses enfants faisaient trop de « raffut ». « Raffut »… je m’empressai de chercher le sens de ce mot dans le dictionnaire et quelle ne fut pas ma surprise ! Ce mot signifie « vacarme », « tapage ». Cela me rappela ce que mon professeur de langue nous disait : « Tout tapage est du bruit, mais tout bruit n’est pas tapage. »

 


Vie de Famille

Un projet d'avenir : développer l'écoute orientante

 

Comment ne pas tomber sous le charme d'Imma lorsqu'elle nous annonce, du haut de ses trois ans, son projet de devenir un dauphin, lorsqu'elle sera grande ? C'est mignon, mais cela exige également beaucoup d'imagination de ses parents, pour découvrir le ton juste pour accueillir une telle nouvelle...


Lettre de gratitude à un enfant « difficile »

Mon très cher enfant,


Je te suis infiniment reconnaissante pour toute la richesse que tu apportes à notre vie et les milliards d’apprentissages que tu me donnes l’occasion d’intégrer grâce aux défis que nous rencontrons et que nous surmontons ensemble, au quotidien.


Je veux t’exprimer ma gratitude la plus profonde. Tu m’apprends à lâcher prise, sans laisser aller. À aimer dans la considération de tous. À faire confiance. Tu m’apprends à écouter la sagesse du cœur.


Tu es un trésor.


Parfois, j’avoue, je rêve de t’envoyer sur un cargo vers une destination inconnue parce que je trouve ça difficile, d’être un parent...



Avec ou sans affinités... S'ajuster, sur un même air de famille

 

Chaque famille a son histoire, qui se continue de jour en jour, et qui révèle ce qu'elle a en propre. À partir des moments d'affirmation de chacun se tisse un sentiment d'appartenance, avec ses traits distinctifs, qui rapprochent, mais qui peuvent aussi mettre en évidence comment certains en divergent. Qu'on le veuille ou non, dans la bulle familiale, certains connaîtront la magie des connivences plus que d'autres...


Comment survivre au temps des Fêtes

 

Oui, ça y est.


Prenons une grosse respiration ensemble.


Oui, le moment s’en vient.


Le temps des Fêtes…


Ça y est.


C’est le temps des tounes de Nowëlle que nous nous surprenons, malgré nous, à fredonner.


Le temps des gros néons agressants des centres d'achats bondés de monde se ruant d’une boutique à l’autre avec ce regard paniqué, à la recherche du cadeau pour tante Germaine.


C’est… l’excitation de nos enfants, qui ne dorment plus et qui se lèvent à des heures impossibles en attendant le grand jour...


Introduire le végétarisme en famille sans se casser la noix…

 

L’année 2012 a été une année de changements pour moi (ceux qui me connaissent me disent que c’est toujours le cas, d’une année à l’autre, mais qu’à cela ne tienne !). En outre, mon conjoint s’est fait un plaisir devoir de me pousser dans le derrière pour que j’établisse certains changements dans ma vie familiale. Il m’a incitée à prendre les repas familiaux à table plutôt que devant la télévision, à faire un meilleur suivi des tâches scolaires de mes filles, à mieux gérer les conflits dans la fratrie, en plus de m’encourager à manger un tas de légumes (!!!), ce qui était, je l’avoue, une denrée pratiquement inexistante chez moi (si on exclut ma dose quotidienne de chips qui, après tout, proviennent des pommes de terre).


La colère, pour petits ou grands ?

Qui n’a jamais entendu parler des légendaires crises de colère du Terrible Two ? Ou des frustrations du Fucking four ? Qu’ils aient deux, quatre, sept ou quatorze ans, nos enfants éprouvent leur lot d’agressivité et leur comportement n’apparaît pas toujours irréprochable. Cela dit, celui des parents non plus ! Devant l’indiscipline des enfants, leur refus de collaborer ou leurs doléances répétitives (chez moi, on se spécialise particulièrement dans les : « beurk, je n’aime pas le repas ! » ou encore « j’ai oublié mes cahiers de devoirs à l’école ! »), demeurer calme relève souvent de l’exploit.


La Génération Maintenant… Faut-il patienter pour être heureux ?

Je suis une grande amatrice de musique. Alors que j’écoutais la chanson des Black Eyed Peas, Now Generation, j’ai réalisé que les enfants d’aujourd’hui font souvent partie de cette génération qui veut tout MAINTENANT. Dans un monde où l’instantané prime, comment développer la patience et faire apprécier à nos enfants l’attente qui précède la réalisation de leurs désirs ? Comment favoriser leur bonheur sans que cela passe par une réponse immédiate à toutes leurs envies ? Voici quelques pistes de réflexion pour régler le syndrome du « je-veux-tout-maintenant », mais aussi une singulière posologie de famille que je vous suggère de mettre en pratique dès… MAINTENANT !


Comment organiser la fête de son enfant tout en s’amusant!

Fêter l’anniversaire de son enfant représente, pour le parent, le souvenir d’un moment inoubliable. En lui racontant l’histoire de sa naissance, vous lui permettez de saisir ses origines et de comprendre toute la place qu’il occupe dans votre cœur. Organiser une fête avec ses amis, les inviter dans l’intimité de sa maison, c’est lui offrir de partager sa joie, de se sentir unique et d’établir aux yeux de tous cette nouvelle année qui commence et qui le fait vieillir d’un an.


La Maison buissonnière

La Maison buissonnière accueille des enfants de moins de 4 ans accompagnés de leurs parents ou proches. C`est un lieu de loisirs, de socialisation et de prévention précoce qui permet aux tout-petits de faire une transition harmonieuse entre la maison et l`entrée dans la vie sociale (garderie, maternelle).

 


Voyages et loisirs

Adrénaline et frissons d’automne

L’été et les grandes vacances inspirent souvent spontanément quelques douces folies. Pourtant, même lorsque les horaires scolaires et le métro-boulot-dodo reviennent s’imposer plus brutalement, des espaces existent toujours où l’intensité de chaque seconde nourrit notre côté rebelle… à une heure ou moins de route de Montréal.


L'agrotourisme familial à moins de 90 minutes

 

Au cours des dernières années, la saine alimentation, qui était autrefois un devoir, est devenue une véritable passion. On ne veut plus qu'éviter les sucres, les gras et les allergies : on tient à découvrir des gouts, s'assurer du respect de la nature qui nous nourrit et développer son savoir-faire...


Parc National de la Mauricie

Le parc national de la Mauricie vous propose  1000 façons de jouer dans l’eau 


Jeunes familles cherchent villégiature de rêve

 

En plein cœur du tourbillon de la vie quotidienne et des acrobaties nécessaires pour maintenir l’équilibre travail-famille, quel parent ne rêve pas du moment où il pourra enfin se consacrer à la détente entre une bonne table et un lit douillet ? Mais dans certains grands restos, spas ou hôtels où les couples brillaient auparavant du statut de couples sans enfants, ceux-ci se font maintenant regarder de travers, lorsqu’ils se présentent avec armes, bagages… et marmaille. Mais si, malgré tout, redécouvrir la douceur de vivre devenait un rêve qui se réalise en famille ?


Conseils pour la famille en cavale

Les vacances scolaires approchent et plusieurs parents sentent poindre une bonne occasion de partir en escapade et de se rapprocher de leurs petits. Pour les mordus ou les routiniers, la route des vacances est peut-être déjà toute tracée, mais pour tous les autres, s’entendre sur « le » projet de vacances qui comblera tous les membres de la famille est déjà le début d’une grande aventure

 


Du plaisir en famille à Ottawa !

La région d’Ottawa-Gatineau (la ville de Hull n’existe plus) est une bonne destination où passer des vacances d’été avec ses gamins. Des articles parus précédemment dans Montréal pour Enfants ont déjà décrit la richesse des musées d’Ottawa, lesquels proposent une excellente programmation aux jeunes familles. Cette fois, nous effectuerons un survol des activités en plein air et des attraits estivaux qui se trouvent autour de la capitale canadienne. Plusieurs de ces activités sont méconnues et quelques-unes sont nouvelles en 2004. Les tarifs d’entrée indiqués sont pour deux adultes et deux enfants, à moins d’indication contraire.

 


L’éveil des sens… à Bromont

Dans l’Antiquité grecque, les pouvoirs publics favorisaient une pédagogie euristique. Ainsi, de l’avis du philosophe Platon, le rythme et l’harmonie à l’œuvre dans la musique contribuent à forger chez les enfants des aptitudes pour la parole et l’action. La musique et la danse avaient droit de cité dans un cursus qui tenait compte du développement intégral de l’enfant.

 


Piscines montréalaises... pour faire des vagues la fin de semaine !

En hiver, les Montréalais sont bombardés des affiches vantant les belles plages des îles. Bien que les agences de voyages espèrent nous convaincre d’aller dans les Caraïbes, il existe d’autres possibilités pour amener la famille à la plage le week-end. En effet, l’Île de Montréal possède une cinquantaine de piscines publiques, y compris des piscines municipales, collégiales et celles des YMCA, toutes ouvertes au grand public.

 


Le ski de fond avec nos enfants… De belles sorties en famille !

Nous vivons une crise de santé, tant chez les adultes que chez les jeunes. Les experts nous implorent de faire plus d’exercice et cela, de façon régulière, afin de diminuer les risques liés au gain de poids. Malheureusement, l’hiver est justement la saison pendant laquelle beaucoup de gens font très peu d’exercice. Pourtant, un sport d’hiver méconnu pourrait être un beau remède contre ce problème, d’autant plus qu’il s’agit d’un sport pour toute la famille.

 


Allons voir la ville de Québec…Notre capitale familiale !

La ville de Québec, fondée en 1608, a été déclarée un « joyau du patrimoine mondial » par l'UNESCO (l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture). Mais qu'est-ce qu'une jeune famille peut y trouver ? Cette année, la vieille capitale cible la clientèle familiale et, plus que jamais, on y trouve des attraits familiaux autant éducatifs qu’amusants…

 


Un tour des musées d’Ottawa, notre capitale nationale

De nos jours, plusieurs musées s’avèrent des destinations de choix pour des sorties familiales. Les lecteurs de Montréal pour enfants bénéficient déjà d’un bon calendrier des activités des musées montréalais, mais quoi faire lorsqu’on est en visite à Ottawa ?

 


Des activités de plein air estivales palpitantes pour les jeunes aventuriers !

Cherchez-vous des activités intéressantes pour distraire vos enfants pendant les neuf semaines que durent les vacances scolaires ? Des activités de plein air qui sauront piquer leur curiosité ? Des sorties qui pourront être combinées aux vacances familiales annuelles, mais qui ne coûtent pas trop cher ? Voici quelques suggestions...

 









Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 637-6018
Téléc.: 1 888 790-9764



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.