Ville de Laval Fin 31 jan 2018

Articles


Demandez à nos experts

Le jeu symbolique : un précurseur clé au langage et à la communication

Question :

Ma fille a 2 ans ½ et son éducatrice à la garderie m’a mentionné qu’elle ne joue pas beaucoup à des jeux de « faire semblant », quand elle la compare aux autres enfants de son groupe. 


Apprendre à jouer chacun son tour

Q : Bonjour, j’aimerais savoir ce que je peux faire à la maison pour aider mon fils autiste, âgé de 3 ans ½,  à jouer à tour de rôle et à attendre son tour quand c’est le tour de quelqu’un d’autre. Il se montre impatient avec son frère et sa sœur lorsqu’ils jouent tous les trois et qu’il doit attendre son tour. Il délaisse généralement l’activité lorsque son tour est fini. Merci



Ces ados qui vivent dans le désordre…

Q : Mon fils de 13 ans, Laurent, est devenu très désordonné. Sa chambre est un bazar en permanence. Pourtant, plus jeune il a été un enfant plutôt rangé et faisait attention à ses affaires. Mais depuis quelque temps, les choses ont bien changé.


Séparation difficile

 

 

Q : Je suis la grand-mère de deux petits-enfants, Chloé, 11 ans et Théo, 8 ans. Ma fille, leur mère, est en train de se séparer de son conjoint, le père des enfants. Malheureusement, cela se passe plutôt mal et je suis inquiète pour Aline, mais aussi pour les deux enfants.

Mon gendre a quitté ma fille et vit depuis peu avec une nouvelle conjointe, ce qu'Aline vit très difficilement. Elle peut dire des choses très dures devant les enfants concernant leur père, choses très dommageables pour eux.

Je suis présente pour Aline, mais je ne sais pas trop comment aborder ce sujet avec elle. Elle est actuellement très impatiente et très agressive avec son entourage et je crains ses réactions.

Merci de me donner des pistes pour l'aborder et la soutenir avec les enfants.

 



L’art de raconter

Q : Ma petite Léa, âgée de 5 ans, fréquente présentement une garderie à temps plein. Tous les jours, lorsque je lui demande de me raconter sa journée, elle répond « j’ai joué! », sans plus de détails. Dans toutes les situations où on lui demande de raconter, décrire ou expliquer, qu’il s’agisse d’un spectacle vu à la garderie, d’une activité spéciale réalisée en famille ou d’un conte lu avant le coucher, elle répond de façon expéditive. Son éducatrice me rapporte qu’il en est de même à la garderie lors des causeries. Que puis-je faire pour l’amener à élaborer davantage ? J’aimerais savoir ce que fait ma fille de ses journées, surtout qu’elle fera son entrée à la maternelle en septembre !


Rentrée en première année

Q : Mon garçon de 6 ans, Bertrand, va entrer en première année à l’automne. C’est un enfant équilibré, bien dans sa peau et qui apprend vite. Je le sens prêt pour cette étape et il a hâte. C’est moi qui me sens plus ou moins prête… Mes amies me disent qu’il va falloir être très disponible pour le temps des devoirs et l’apprentissage de la lecture. Cela m’inquiète un peu, car j’ai aussi une petite fille de deux ans, Coralie, qui m’occupe beaucoup et je suis souvent seule le soir avec les deux enfants ; en effet, mon conjoint travaillant régulièrement de soir.

Je redoute cette rentrée, car je ne sais pas trop comment je vais m’organiser avec les deux enfants. J’y pense souvent et je me sens déjà stressée ! Avez-vous des suggestions à me faire ? Je sens que j’ai besoin d’aide.


Familles recomposées

Q. Je suis divorcé, père de deux garçons et je vis avec ma nouvelle conjointe et sa fille depuis deux ans maintenant. Mes enfants ont 11 et 9 ans et la fille de ma conjointe a elle aussi 9 ans. Mon ex-épouse vit avec un nouveau conjoint et, dernièrement, elle a annoncé aux enfants qu'elle était enceinte...


Relation conflictuelle

Q: Nous avons deux fils, l'un de 11 ans, Pascal, et l'autre de 12 ans, Xavier. Le plus âgé a des problèmes de comportement et la relation entre les deux frères a toujours été conflictuelle.


Demandez à nos Experts

Q. Bonjour, j’ai entendu dire qu’il y a une loi qui interdit de laisser un enfant seul à la maison lorsque ce dernier a moins de 12 ans et que, dans un tel cas, l’on pourrait recevoir la visite de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), est-ce vrai ? Mon enfant a neuf ans, il est très mature et responsable, il sait quoi faire en cas de danger et il a tous les numéros de téléphone pour nous joindre.

 


Demandez à nos Experts

Q. Tous les soirs, j’appréhende l’heure du coucher; je suis de plus en plus stressée quand arrive le temps de dire à ma fille de cinq ans que c’est le moment d’aller dormir. Elle se couche, mais se relève à plusieurs reprises et revient nous voir, son père et moi, en évoquant toutes sortes de prétextes : elle a soif ou oublié de dire quelque chose de très important, elle a perdu son toutou ou veut un dernier câlin. Que pouvons-nous faire ? Je me sens de plus en plus mal quand arrive l’heure fatidique et je perds vite patience avec elle. J’ai le sentiment de ne plus avoir de vie à moi et je me sens à bout.

 


Demandez à nos Experts

Q. Beaucoup de chambardements affectent la garderie de mon enfant de deux ans et demi (modifications des locaux, du programme, de la formation des groupes). Je me demande jusqu’à quel point cela peut perturber mon enfant (son estime de lui-même, sa confiance en lui et dans les autres). Je suis inquiète.

 


Demandez à nos experts

Q. J’ai lu l’article sur l’enfant de cinq ans qui ne voulait pas dormir le soir. Nous sommes confrontés à la même situation avec ma fille de 22 mois. Elle était habituée à ce que sa mère la berce un peu et après elle s’endormait dans son lit vers 20 h 30, au maximum vers 21 h 00. Depuis une semaine, cela devient de plus en plus difficile et elle demeure éveillée jusqu’aux alentours de 22 h 00. Nous avons remplacé sa bassinette pour un lit il y a deux mois. Pour reprendre le contrôle, nous avons décidé d’installer le parc dans sa chambre et lorsqu’elle ne veut pas se coucher dans son lit, nous la mettons pendant un certain temps dans le parc… Elle a d’abord fait de méchantes crises, mais après trois fois ma conjointe a réussi à la coucher dans son lit sans qu’elle pleure en restant avec elle jusqu’à ce qu’elle dorme. Nous avons gagné 15 minutes avec cette très dure méthode qui nous fait très mal. Qu’en pensez-vous ?

 


Estime de soi

Q- Je pense que mon garçon est complexé. Il est assez grassouillet et n’est pas doué pour les sports. Il me dit souvent qu’il ne veut pas aller à l’école les jours d’éducation physique. J’ai besoin de trucs !


Demandez à nos experts

Q. J'ai un enfant de 4 ans et demi, qui a tendance à être colérique. Il fait des colères pour tout et pour rien; souvent même vraiment pour des pacotilles. Je ne sais plus comment agir avec lui. Parfois je suis calme et réconfortante, parfois je suis impatiente et exaspérée. Dans ce deuxième cas, sa colère devient encore plus grande et je n'arrive plus à le contrôler. Je ne sais vraiment plus comment agir avec lui.

 


Demandez à nos experts

Q. Mon fils a maintenant deux ans. J’ai un problème avec lui qui peut paraître banal, mais ça m’empoisonne carrément la vie. C’est un enfant extrêmement actif. Je sais que les enfants de cet âge bougent beaucoup mais, lui, il bouge VRAIMENT BEAUCOUP. Et surtout, il passe toutes ses journées à hurler. Il crie pour tout et pour rien : quand il est fâché, quand il est content, quand il joue, quand il n’a rien d’autre à faire, etc. Je suis vraiment, mais vraiment exténuée. Je sais qu’il recherche très probablement mon attention, sauf que j’ai aussi un autre petit garçon de cinq mois dont il faut que je m’occupe (qui mange souvent et ne dort pas beaucoup).

 


Demandez à nos experts

Q. Mon enfant de huit ans et demi est devenu tout d’un coup agressif et soupe au lait depuis que l’école est terminée. Il ne coopère plus, ne s’acquitte presque plus de ses tâches domestiques et est même rébarbatif à toute demande. Qu’arrive-t-il à mon fils, je ne le reconnais plus ?

 


Demandez à nos experts

Q. Mon enfant se dévalorise constamment. Quand il rentre de l’école, ou du camp de jour, il me dit qu’il est stupide et qu’il ne fait jamais rien de bon. Comment l’aider à avoir une meilleure estime de lui-même ?

 


Demandez à nos experts

Q- À la garderie, les éducatrices me font souvent le commentaire que ma fille de 22 mois mord les autres enfants. Je n'ai pas ce problème à la maison alors que faire ?

 


Demandez à nos Experts

Q- J'ai de petites difficultés avec mon fils de 5 ans qui nous raconte des mensonges, je ne veux pas mettre d'emphase là-dessus et je me dis qu'il est jeune mais je dois vous dire que je suis un peu inquiète car pourtant jusqu'à présent quand il nous a dit la vérité il n'a jamais eu de grosses conséquences, même qu'en général selon le cas nous lui expliquons pourquoi il est préférable de dire la vérité mais pour l'instant je ne vois par vraiment de changement, j'aimerais beaucoup que vous m'aidiez face à ce problème persistant....

 


Demandez à nos experts

Q- Ma fille de 5 ans ne veut pas se coucher à l’heure du dodo. Tous les soirs, elle se relève plusieurs fois. Ce manège peut durer très longtemps et nous sommes épuisés!

 


Demandez à nos experts

Q- Je suis une de vos anciennes étudiantes du cours "Parent-guide, Parent-complice". En passant, j'ai beaucoup aimé ce cours, et je m'en sers de plus en plus, au fur et à mesure que j'applique les notions et que je travaille sur moi. Merci beaucoup. Mais ces temps-ci j'ai un petit problème avec mon garçon de 17 mois, et je vous écris au cas où vous pourriez me conseiller. Il a la désagréable habitude depuis quelques jours de donner des coups, avec ses mains ou ses jouets s'il en a dans les mains à ce moment-là. Ça peut arriver quand il joue, mais la plupart du temps, c'est quand quelque chose ne fait pas son affaire (ex: on lui dit de ne pas toucher telle chose ou de ne pas faire telle autre chose). Alors il se fâche contre nous et nous donne une tape. Quelques fois, j'aurais juste le goût de lui donner une tape sur une fesse à mon tour, mais ce n'est pas comme ça que je veux l'élever, et je sais que je ne lui enseignerais pas la bonne chose en faisant ça. Alors je ne sais pas du tout quoi faire, et j'aimerais avoir un conseil parce que c'est très frustrant. J'essaie de me dire que c'est juste une phase, comme celle qu'il a eu il y a quelques mois quand il se cognait la tête sur le plancher quand il était fâché (heureusement, il a arrêté), mais là, c'est sur moi qu'il cogne et ça me met en colère. Il réussit parfois à me faire bien mal quand il a un objet dans les mains. Je suis enceinte et fatiguée, donc à fleur de peau, et je suis maman à la maison, donc toujours avec ma tornade de 17 mois. Je crois que j'aurais besoin d'un peu d'aide sur ce point là, parce que je n'arrive pas à trouver une solution toute seule et j'ai toujours trouvé vos conseils judicieux lors des cours. Alors merci d'avoir pris le temps de me lire.

 


À l’école, on me dit que mon fils ne s’adapte pas et qu’il a des troubles de comportement. Est-il hyperactif ?

Q- À l’école, on me dit que mon fils ne s’adapte pas et qu’il a des troubles de comportement. Est-il hyperactif ?


Demandez à nos experts

Q- Je suis une maman qui a besoin de trucs pour établir une bonne routine de travail concernant les travaux scolaires.

 


Demandez à nos experts

Q- Mon enfant vient de commencer la 2e année, il était très heureux d’avoir terminé la 1ère année mais voilà que depuis deux semaines rien ne va plus. Il ne veut plus retourner à l’école, c’est la crise à chaque matin et il feint toutes sortes de maux !

 


Demandez à nos experts

Q-J'ai trois enfants âgés de un, trois et cinq ans. L’aîné, David, a commencé la maternelle. Les changements face à un nouveau milieu, et des lignes directrices plus rigides qu'en garderie, le rendent tendu. Lorsqu'on lui demande comment s'est passé sa journée, il ne veut pas en parler. David est un enfant plein de considération avec les autres mais qui a beaucoup de difficulté à gérer sa colère sans donner des coups et ceci cause des problèmes. La violence de ses réactions semble s'intensifier; hier, pour la première fois, il a craché au visage d'un autre enfant. Lorsque le professeur ou le responsable du service de garde veulent lui en parler, il se bouche les oreilles. Il ne met ses mains sur ses oreilles que depuis qu'il est à l'école. Je crois qu'il est saturé de toutes les nouvelles règles à suivre, tant de notre part (heure de réveil, responsabilités additionnelles face aux vêtements, sac à lunch, etc.) que de la part de son professeur et de l'éducateur du service de garde.

 









Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 637-6018
Téléc.: 1 888 790-9764



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.