Maison Théâtre Fin 31 Oct 2016

Demandez à nos Experts

jeudi 01 janvier, 2004

Q- J'ai de petites difficultés avec mon fils de 5 ans qui nous raconte des mensonges, je ne veux pas mettre d'emphase là-dessus et je me dis qu'il est jeune mais je dois vous dire que je suis un peu inquiète car pourtant jusqu'à présent quand il nous a dit la vérité il n'a jamais eu de grosses conséquences, même qu'en général selon le cas nous lui expliquons pourquoi il est préférable de dire la vérité mais pour l'instant je ne vois par vraiment de changement, j'aimerais beaucoup que vous m'aidiez face à ce problème persistant....

 

R- Plusieurs raisons possibles peuvent expliquer le mensonge chez l'enfant. En voici quelques-unes. Il serait bon d'observer ce qui pourrait parmi ces causes caractériser une façon d'être de votre enfant ou votre propre façon d'être dans ces situations de mensonge. La cause bien identifiée, vous pourrez apporter les changements adéquats et intervenir plus efficacement. Pour chacune des causes, nous vous suggérons des actions susceptibles de diminuer ou de faire cesser ces mensonges chez votre enfant.

 

1) La première raison et la plus courante, est que l'enfant veut se protéger pour ne pas être puni.

 

Pour ces mensonges réels et prémédités:

Le parent devrait faire une écoute des propos mensongers de l'enfant, sans réaction démesurée et faire vivre à l'enfant une conséquence appropriée, sans humilier l'enfant... Ex: "Tu retournes ce crayon, il ne t'appartient pas".

 

Selon l'information contenue dans votre question, vous semblez agir adéquatement. Si vraiment vos réactions étaient justes, observez les autres possibilités qui suivent.

 

2) Il se peut aussi qu'un des parents ne soit pas lui-même authentique et que l'enfant copie le modèle: comme par exemple le parent dit devant l'enfant à une personne: "je suis tellement heureux de vous voir&.", alors qu'il ne cesse de juger cette personne négativement hors de sa présence.

 

3) L'enfant veut impressionner en exagérant ses bons coups ou racontant des histoires peu probables ou modifiant la réalité pour se mettre en valeur.

 

Dans ce cas, on peut constater que cet enfant aime attirer l'attention ou qu'il vit ce manque d'attention. Il serait donc souhaitable de lui donner beaucoup d'attention en positif pour éviter qu'il la recherche négativement. En résumé, mettre moins d'emphase sur ses mensonges et davantage sur ses bons coups et les aspects positifs de sa personne.

 

4) L'enfant fabule: chez le jeune enfant, il est d'abord nécessaire de distinguer mensonge et fabulation. Il est normal qu'un enfant en bas de 7ans, dont l'imagination est très féconde, aie tendance à inventer des histoires, souvent perçues comme des mensonges de la part des adultes. Si le jeune enfant fabule(imagine des histoires) refléter à l'enfant les émotions qu'il tente d'exprimer par ces histoires. Comme par exemple; "Tu as eu très peur quand tu as vu le tigre entrer dans l'école" ou " Tu t'es senti fort quand tu as défendu....".

 

5) Certains enfants sont impulsifs et ne réfléchissent pas avant de donner une information source de leur imagination ou de propos qu'ils ont trouvé impressionnant dits par d'autres et qu'ils mettent à leur compte: Ex: Un enfant unique: "J'ai 2 soeurs et 1 frère". Ils devront après mentir réellement pour sauver la face ou vivre l'humiliation que l'on découvre la vérité. Il est bon de démontrer à l'enfant l'impact de telles affirmations, sans apeurer l'enfant ou le rendre coupable: "On peut te juger....", "ça m'a confondu(mêlé) quand tu as dit:...."

 

6) Certains jeunes enfants sont impressionnés par la réaction trop forte du parent, qu'ils aiment provoquer à nouveau. Une intervention plus mesurée, évite ces comportements dérangeants chez l'enfant.

 

7) L'enfant ne se sent pas accepté du parent et ment pour être approuvé et se sentir aimé de celui-ci, comme par exemple, un enfant peu sportif dont le parent valorise beaucoup le sport, fera croire qu'il pratique plusieurs activités sportives à l'école, même s'il n'en pratique peu ou pas du tout.

 

Pour mieux connaître le besoin manquant de votre fils, qui pourrait provoquer ces mensonges chez lui, nous vous proposons de faire le test "Évaluation des attitudes et comportements de l'enfant" dans le livre Être parent, mode d'emploi ou d'une façon interactive, sur notre site internet www.commeunique.com.

 

Ce test est très ciblé et permet de régler le problème à la source. On ne peut se tromper sur le besoin. Une réponse positive face au besoin manquant permettra de régler cette difficulté.

 

Hélène Renaud et Jean-Pierre Gagné sont auteurs de la Formation "Parent-guide, Parent-complice" Et des livres 8 Moyens efficaces pour réussir mon rôle de parent et Être parent, mode d'emploi

Visitez leur site www.commeunique.com





Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 931-0522
Téléc.: (514) 637-6341



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.