Théâtre du Vieux-Terrebonne Fin 27 Dec 2017

Demandez à nos experts

samedi 01 novembre, 2003

Q- Ma fille de 5 ans ne veut pas se coucher à l’heure du dodo. Tous les soirs, elle se relève plusieurs fois. Ce manège peut durer très longtemps et nous sommes épuisés!

 

R- Je comprends votre épuisement. Pour l’enfant, cette coupure du soir peut être porteuse d’anxiété, ce qui l’emmène à se relever fois après fois pour vérifier votre présence, pour rester près de vous, pour retarder le moment de la séparation.

 

Avant de l’emmener au lit, expliquez-lui calmement que vous avez aussi besoin de repos et que vous souhaitez qu’elle reste dans son lit une fois couchée. Vous pouvez la rassurer en lui disant que vous serez à côté, à finir la vaisselle, à écouter la télévision ou à lire et qu’ensuite, vous irez vous coucher à votre tour. Ceci étant dit, il n’est pas improbable qu’elle se relève encore! Toutefois, il est important de lui signifier qu’à partir de maintenant, vous prendrez des actions (qui lui seront expliquées) si elle se relève, car vous ne tolérerez plus ses visites une fois l’heure du dodo passée.

 

Pour l’instant, elle ne connaît vos limites. Appliquez votre routine du soir avec beaucoup de soins et de régularité. On prend le bain, on lit une histoire, on se couche, on se fait des bisous et on se dit bonne nuit. Écoutez-la vous souhaitez bonne nuit pour clore la routine et marquer le moment de la séparation. Dès qu’elle se lève, reconduisez-la dans son lit sans discuter, sans gronder, sans acquiescer à ses demandes et quittez sa chambre. Soyez ferme, l’heure du dodo est fixée à 20h? Il ne faut pas qu’elle puisse l’étirer jusqu’à 21h pour un deuxième verre d’eau, une dernière histoire ou une énième envie d’aller à la toilette… S’il le faut, fermez la porte et dites-lui que vous l’ouvrirez lorsqu’elle sera recouchée.

 

Ce manège pourrait durer deux heures le premier soir, une heure le deuxième soir et quelques minutes le troisième soir. Il pourrait aussi s’étendre sur une bonne semaine mais le mot d’ordre est : PERSÉVÉRENCE ! Ce n’est qu’en étant constant et cohérent dans vos actions à tous les deux que vous lui ferez comprendre que vous l’aimez, qu’elle est en sécurité dans sa chambre et qu’elle doit rester dans son lit!

 

Chantal Dézainde, Ph.D., ps.ed.
Psychoéducatrice

AIDE PARENTALE
(514) 775.6577 
1217, av. Bernard Ouest, suite 210
Outremont Québec H2V 1V7
chantal@aideparentale.com

 

 





Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 637-6018
Téléc.: 1 888 790-9764



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.