Théâtre du Vieux-Terrebonne Fin 27 Dec 2017

Familles en cavale : Destination : l’Atrium

Familles en cavale : Destination : l’Atrium
mardi 10 décembre, 2013

Par une (trop) belle journée, les enfants eurent envie d’un grand plaisir d’hiver : patiner. Prêtes pour une nouvelle escapade, LaMèreCalme et Maman 3.0 prirent la direction de l’Atrium !

 

Les jeunes étaient heureux de se revoir, mais le passage de la resurfaceuse coupa net leur excitation. L’attention des sportifs fut captivée par le va-et-vient du véhicule. Fiston 3.1 grimpa sur un comptoir-lunch pour mieux admirer le spectacle tandis que Frérot rêvait de son futur métier.

Dès les dernières manœuvres de la conductrice, les enfants retrouvèrent leur exubérance. Ils tendirent la main avec enthousiasme pour recevoir l’étampe qui attestait leur droit d’entrée. Ils avaient des fourmis dans les jambes. Il était plus que temps de les délier.


Pendant que LaMèreCalme en avait plein les bras à enfiler aux mousses les patins qu’ils avaient apportés, Maman 3.0 se dirigea vers le service de location. Tandis qu’elle attendait son tour, une immense bête poilue prit place dans le rang aussi discrètement que possible. Elle fit aussitôt mine d’avaler la tête de Mademoiselle 3.2 ! D’abord surprise, la mère réalisa rapidement que la fillette était « victime » d’Émile, le pingouin mascotte. Mademoiselle 3.2 rigola franchement et s’empressa d’alerter les autres, qui accoururent (en marchant maladroitement sur leurs patins !) pour voir l’animal en peluche.

Après s’être occupée des mousses, LaMèreCalme se prépara à sauter sur la glace. Maman 3.0 et les minis la rejoignirent pour chausser leurs patins « pas de filles ».


LaMèreCalme la taquina : Moi qui pensais que tu nous ferais des pirouettes gracieuses à la Joannie Rochette. Tu me déçois grandement.


Maman 3.0, avec une grimace : Pfff, regarde qui parle ! Moi, je sais patiner à reculons au moins. Pas depuis longtemps, mais j’y arrive !


LaMèreCalme, essoufflée : Un peu d’indulgence. Je viens de survivre à un concert de « serre plus fort », « c’est trop serré », « maman, c’est à mon tour » et « je veux patiner avec pas de casque ». J’en ai déjà plein mes patins !


Maman 3.0, avec un clin d’œil : Une fois sur la glace, ce sera le bonheur.


Les plus grands s’élancèrent avec assurance sur la patinoire. Fiston 3.1 se faisait un devoir d’attraper la queue de la mascotte chaque fois qu’elle passait près de lui. Frérot, pour sa part, était plus qu’hésitant. Il avait seulement quatre ans lors de sa dernière expérience et il préférait nettement glisser à toute vitesse dans le traîneau tiré par son père. LaMèreCalme lui présenta donc un support métallique destiné aux débutants. Appuyé sur la barre, il faisait aller ses petits pieds à la vitesse de l’éclair. Mais son coup de patin manquait de puissance. Patiente, LaMèreCalme lui dispensait de judicieux conseils.


De son côté, Maman 3.0 décida d’enseigner aux plus vieux ses récentes habiletés en patinage à reculons. PetiteSœur avait beau se dandiner énergiquement, elle reculait à peine.

PetiteSœur, dépitée : Ça ne fonctionne pas. C’est beaucoup plus facile par en avant !

Maman 3.0, enthousiaste : Persévère. Moi, ça m’a pris presque 30 ans pour y parvenir, mais regarde comme j’y arrive bien maintenant !

PetiteSœur, plutôt débinée par la perspective d’attendre aussi longtemps avant de réussir, choisit de laisser tomber. Elle profita du passage d’Émile pour s’éclipser et faire un tour de patinoire main dans l’aile avec la mascotte.  

Quant à Mademoiselle 3.2, elle n’en était pas à sa première leçon. Elle s’élançait à reculons avec de plus en plus de vitesse.

Maman 3.0, s’adressant à sa fille d’un ton ferme : Regarde où tu vas, tu pourrais causer un accident.

Mais au moment même où elle prononçait ces mots, Maman 3.0 plaqua par mégarde LaMèreCalme dans la bande d’un bon coup de fesse. Trop occupée à aider Frérot, elle ne l’avait pas vu venir.

Mademoiselle 3.2, moqueuse : Regarde où tu vas maman, tu causes des accidents !

Maman 3.0 en profita donc pour passer un moment aux côtés de Frérot. Il progressait tranquillement, content de lui, mais gênant un tantinet la circulation des autres patineurs.


LaMèreCalme, sortant sa caméra pour immortaliser cet instant : C’est la première fois qu’il a du plaisir à patiner. Toute une amélioration !


Maman 3.0, demeurant à côté d’eux : On n’en fera pas un Sydney Crosby cette année, mais il y a de l’espoir ! N’est-ce pas, champion ?


Fier d’être comparé au célèbre joueur de hockey, Frérot sourit largement. Mais ce moment d’inattention lui valut de tomber une fois de plus sur le popotin. Il avait une blessure au haut du corps, à l’ego plus précisément, et se mit à pleurer abondamment.

LaMèreCalme, enthousiaste : Allez, Frérot, tu vas y arriver !

 

Frérot, écrasant ses larmes derrière ses lunettes : Je ne suis pas capable !

GrandeSœur, pour l’encourager : Mais tu es super bon !

PetiteSœur : Tu avances bien plus vite que l’an passé !

Fiston 3.1, pointant deux jeunes patineurs artistiques à l’entraînement : Eux aussi, ils tombent toujours ! Je les ai vus.

Mademoiselle 3.2, en rajoutant : Même qu’ils ont des pantalons rembourrés pour que ça fasse moins mal.

Émile fit également un arrêt pour tendre sa main poilue au cadet. Ce dernier lui lança un regard noir sans équivoque et pleura de plus belle.

Profitant de la proximité de la mascotte, Fiston 3.1 tenta d’attraper sa fermeture éclair pour dénuder l’animal !

Maman 3.0, l’œil sévère : Fiston 3.1, tu cesses ça tout de suite !

Frérot risqua un sourire timide, puis éclata de rire. Comme quoi imaginer un pingouin en caleçon s’avérait une idée vraiment hilarante pour un jeune public.

Frérot, ayant retrouvé sa bonne humeur : Je suis trop fatigué. Et j’ai trop faim.

LaMèreCalme le remit sur ses patins… mais perdit l’équilibre et se retrouva les quatre fers en l’air !


 

Tous rirent de bon cœur.

LaMèreCalme : C’est difficile de tenir sur ses patins lorsqu’on a l’estomac dans les talons !


 

Maman 3.0 : Tu as raison mon amie, surtout avec tous ces gens qui se régalent en bordure de la glace. Allons casser la croûte nous aussi avant que tu te casses la margoulette !




 

Par Julie Beaupré Alias LaMèreCalme (juliebeaupre.com/jamais2sans3/)

Et Nathalie Côté Alias Maman 3.0 (presse-education.com)

Coauteures de Bijoux de familles

http://www.facebook.com/bijouxfamilles

 






Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 637-6018
Téléc.: 1 888 790-9764



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.