Bayard Mois du Mag Fin 2 Avril 2017

Apprivoiser son nouveau-né

mercredi 01 février, 2006

En cette époque marquée par la technologie, où la médicalisation et la modernisation sont à leur summum, il existe encore un petit être sur terre qui ne sait qu’apprécier la simplicité et qui doit sa survie en grande partie à son instinct et à ses réflexes, c’est le nouveau-né.

 

En l’espace d’un court moment, ce dernier doit quitter son univers utérin, si calme, familier et apaisant, pour pénétrer un monde aérien, fort de stimuli de toutes sortes et combien inquiétant. C’est à ce moment précis que l’humanisation des naissances prend toute son importance.

 

Dans les deux heures suivant l’accouchement, la forte dose de catécholamine reçue lors de sa naissance rend le nouveau-né particulièrement alerte, tonique et éveillé. Il a un besoin vital de contact, de se familiariser avec sa mère, de repérer sa voix, son visage, son odeur. La mère, elle, qui vient d’éprouver des moments très intenses en donnant la vie, a absorbé une grande quantité d’endorphine lors de l’expulsion. Cette hormone a la propriété de diminuer la douleur et de relaxer, ce qui nous donne un bébé alerte et une maman détendue. Ultimement, l’augmentation de la concentration des endorphines au moment de l’accouchement favorise le processus d’attachement et ainsi facilite l’allaitement maternel.

 

Peu après l’accouchement, grâce à la cohabitation, les parents peuvent apprendre à décoder les rythmes du nouveau-né simplement en observant son cycle de sommeil et ses états d’éveil. Des indices comme des mouvements de paupières ou des petits sons démontrent, par exemple, que le bébé va bientôt s’éveiller. Un regard qui cherche à accrocher, des gestes doux, en flexion et dans leur direction, sont autant de signes de recherche de contact. Un dos bien tonique, la tête qui cherche le sein, la bouche bien ouverte, langue à plat, sont des signes que le bébé est prêt à se mettre au sein. Se mettent alors en place les réflexes archaïques. Le réflexe de fouissement fait en sorte que le bébé va chercher le sein dès qu’il va entrer en contact avec sa mère. Le réflexe des points cardinaux lui permettra de trouver le mamelon; le réflexe de succion, de déclencher le réflexe d’éjection du colostrum ou du lait chez sa mère. Finalement, le réflexe de déglutition lui permettra d’avaler ce colostrum ou ce lait. Lors de l’allaitement, l’ocytocine, hormone maternelle à double fonction : allaitement et attachement, monte dans le sang de la mère pour favoriser la tétée. Les premiers jours suivant la naissance, la mère et l’enfant vivront plusieurs changements. D’abord, bébé passera par une longue période de récupération d'une durée de douze à vingt-quatre heures, période pendant laquelle il dormira beaucoup et s’éveillera rarement et peu longtemps. Il serait bien qu’à ce moment on laisse maman et bébé bénéficier de la cohabitation puisque, ce faisant, maman pourra elle aussi récupérer. Puis arrivera la fameuse deuxième nuit, où bébé sera plus souvent éveillé et exigeant, difficilement consolable, même le sein ne semblant pas suffire à sa peine; c’est qu’il est prêt à manger plus. Il demandera plus souvent le sein, ce qui provoquera la transformation du colostrum en lait. Pour éviter les engorgements, des tétées fréquentes seront la meilleure des préventions. Par contre, la chute d’hormone de grossesse peut rendre la mère plus vulnérable et un peu déprimée, d’où l’importance de la présence du père qui pourra permettre à maman de dormir un peu entre les tétées et à papa et bébé de s’apprivoiser doucement. Laissons donc les membres de cette nouvelle famille s’adapter les uns aux autres, apprivoiser leur nouvelle réalité. N’oubliez pas que le nouveau-né est un être sans défense, totalement dépendant. Répondre à ses besoins lui donnera les assises nécessaires pour acquérir une sécurité affective et, par le fait même, être en mesure d’évoluer en société et de faire face aux frustrations qu’elle peut engendrer.

 

Référence :

Co-Naître, institut de formation, de recherche et d’échange autour de la naissance http://www.co-naitre.net/ Sonia Laroche et Farrah Bissamby sont accompagnantes à la naissance chez Mère & Monde. Pour obtenir plus de détails à propos des services offerts par le Centre de maternité Mère & Monde, visitez www.mereetmonde.com





Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 931-0522
Téléc.: (514) 637-6341



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.