Maison Théâtre Pigiami Fin 6 jan 2019

Le repos, pas juste pour les petits!

jeudi 06 décembre, 2018

Le temps des Fêtes approche. Course aux cadeaux, préparatifs de réception, pour de nombreuses familles ce moment soi-disant de « congé » porte bien mal son nom. Ajoutez à cela des déplacements dans la famille élargie, et voilà que les possibilités de relaxation fondent à vue d’œil… Quel que soit le contexte, ne serait-ce pas le moment de réfléchir au concept de « repos familial »? 

Sommeil et moments de détente sont-ils suffisamment au rendez-vous dans votre maisonnée? Comment pourriez-vous avoir une vie plus relaxante, et plus d’énergie en prime? Même si vous êtes sur le point de vous endormir parce que votre vie vous épuise, restez éveillé quelques instants pour prendre connaissance de ces idées qui fourniront du repos bien mérité à tous les membres de votre famille.

 

Le sommeil : la base du repos!


Dormez-vous assez? En fait, si vous vous réveillez fatigué, c’est probablement parce que vos nuits sont trop courtes. Vos petits passent-ils suffisamment de temps dans les bras de Morphée? Si vos enfants doivent être péniblement sortis du lit les jours de semaine (et qu’ils se lèvent plus tard le week-end), ils sont peut-être aussi en manque de sommeil. Un léger réajustement de l’horaire peut faire rapidement des merveilles, à vous de tester!

 

Personnellement, j’ai toujours couché mes filles tôt (19 h 30 jusqu’en 4e année du primaire, puis graduellement, je leur offre un peu plus de temps chaque année scolaire). Grâce à cela, elles ont toujours été de bonne humeur le matin. Je leur ai aussi toujours laissé du temps pour se lever le matin (je préfère les réveiller 20 minutes plus tôt, mais qu’elles aient le loisir de paresser dans le lit à leur rythme, sans devoir sauter des couvertures à la vitesse de l’éclair). Ces choix ont fait en sorte que mes filles semblent généralement reposées.

 

Bon, vous me direz que c’est la base, mais parfois, dans le feu roulant de la vie, on l’oublie! Voici cependant d’autres idées, un peu plus originales ou amusantes, qui vous feront gagner du repos et de l’énergie à coup sûr, que vos fondements de sommeil soient adéquats ou non.

 

La grasse matinée alternée


Si vous avez de jeunes enfants, cette formule est simple et gagnante! Votre conjoint et vous n’avez qu’à déterminer votre matinée « de garde » : le samedi OU le dimanche. L’autre journée, vous pouvez tout simplement rester au lit pour dormir, lire, écouter la télévision, qu’importe! Prévoyez le coup et apportez, la veille au soir, tout ce dont vous aurez besoin pour votre confort, sans même devoir sortir de votre antre… Petit déjeuner continental (muffin, fruits frais…), lectures inspirantes, téléphone ou tablette, écouteurs (utiles pour ne pas entendre ce qui se passe dans la maison et faire vraiment la coupure), liste de lecture musicale téléchargée sur votre appareil, bouchons pour les oreilles… Tout ce qui peut vous aider à ne sortir de votre chambre qu’en cas de nécessité. Amusez-vous à mettre une affiche sur la porte qui indiquera aux enfants de ne pas déranger…

 

Le « déjeuner du chef »


La solution précédente en étant une de couple, je n’ai pas oublié la version « monoparentale » (que j’ai d’ailleurs testée avec succès pendant des années). C’est simple : prévoyez un coin déjeuner au niveau de votre enfant : armoire basse, première tablette du réfrigérateur… Mettez-y de la nourriture qui ne génère pas trop de dégâts, des verres, des assiettes et des ustensiles en plastique, des petites boîtes de jus de fruits dans lesquelles vous aurez déjà mis la paille, des noix ou fruits déjà découpés… Vos choix alimentaires dépendront en fait de l’âge de vos enfants et de ce que vous leur aurez appris à manipuler. Ensuite, dites à vos enfants qu’à partir de maintenant, un jour par semaine, ils auront la chance de se servir le « déjeuner du chef », c’est-à-dire de choisir eux-mêmes ce qu’ils veulent manger pour déjeuner parmi les denrées accessibles. Pendant que vos enfants profitent de ce privilège, dormez ou relaxez dans votre chambre! Je vous jure, vous allez adorer, et vos enfants aussi!

 

L’horloge, votre meilleure amie


Bien que je n’aie jamais eu des enfants lève-« trop-tôt », c’est le cas de certaines de mes amies. Plusieurs m’ont raconté qu’elles utilisaient l’horloge numérique pour que leur enfant comprenne à quelle heure il pouvait sortir de sa chambre. En collant le chiffre dans la bonne colonne (sinon, il vous dira : « Regarde maman, il y avait un 7! » « Oui, mais il est 5 h 47! »), l’enfant peut associer sa forme à celle qui apparaît sur le cadran et savoir s’il a le droit de migrer vers le reste de la maison. C’est une belle manière de le rendre autonome dans sa gestion du temps (car il devra s’occuper par lui-même un moment) et de vous reposer jusqu’à une heure jugée raisonnable.

 

Journée pyjama et JSO


De temps à autre, pourquoi ne pas faire un « spécial » : tout le monde reste en pyjama toute la journée et on ne fait aucune activité spéciale (JSO = journée sans obligation). C’est tellement relaxant de ne devoir rien faire de particulier, et les enfants apprécient aussi. À force de me voir faire, mes filles et mon beau-fils ont pris le pli et ils réclament des « journées de repos », sans sortie, à se détendre tout simplement à la maison. Qui a dit que le bonheur était coûteux et compliqué?

 

La soirée fantôme


Je n’en ai plus besoin maintenant, mais pendant des années, mes soirées fantômes ont été ma manière de maintenir mon énergie et de m’assurer d’avoir un minimum de temps pour moi. À l’époque, j’avais deux ou trois jeunes enfants (j’ai commencé avant la naissance de ma troisième) et tous les jeudis soir, à 17 h 30, je devenais un fantôme. C’était le père de mes enfants qui prenait la relève pour TOUT! Mes enfants savaient que j’étais un fantôme, donc, de fait, elles ne pouvaient pas me voir… C’était comme un jeu! Cette métaphore facile à comprendre pour mes enfants faisait que le concept s’avérait des plus efficaces. Mon ex avait lui aussi sa soirée fantôme une fois par semaine, les mardis (mais lui, il allait carrément au cinéma). Moi, je couchais mes filles à 19 h 30 puis je me préparais une fondue au fromage, avec un petit verre de vin rouge, et je m’installais pour écouter un téléroman (à l’époque où les filles étaient petites, c’était Beautés désespérées). Ce petit moment dans la tranquillité de mon salon, les filles endormies et mon mari sorti, me faisait tellement de bien. J’en garde d’excellents souvenirs et encore aujourd’hui, il m’arrive de me faire le cadeau d’une soirée « fondue », seule avec moi-même…

 

Et pour aller encore plus loin…


Si votre besoin de repos est trop grand, des mesures plus draconiennes s’avèrent peut-être nécessaires. En voici quelques-unes :

 

  • Le AirBnB de maman : quand je quitte ma maison pour la fin de semaine, j’offre à mes amies de venir y crécher si elles le souhaitent. Ainsi, elles peuvent avoir du temps en solitaire gratuitement, tout en profitant d’un environnement encore plus confortable qu’à l’hôtel. Pourquoi ne pas prévoir ce genre d’échange entre amies si vous savez que vous quittez la maison à un moment ou à un autre?

 

  • Famille d’un jour : pourquoi ne pas offrir à vos amies de prendre leur enfant pour un ou deux dodos et leur demander de vous rendre la pareille plus tard? Ainsi, chaque couple profite d’une pause romantique dans le confort de son foyer, et les enfants sont heureux d’avoir de nouveaux amis pour la fin de semaine? Souvent, avoir plus d’enfants n’est pas plus compliqué à gérer, car la dynamique change et les petits sont occupés avec leurs copains.

 

  • Retraite en silence : plusieurs organismes (centre de yoga et méditation, établissements spirituels…) offrent des retraites de deux jours, d’une semaine ou plus, et ce, à prix abordable. Cette option pourrait être à envisager pour une remise à niveau de votre énergie et de vos pensées.

 

  • Les journées de maladie préventives : vous disposez sûrement de quelques journées de congé payées par année. Pourquoi ne pas les prendre lorsque, justement, vous n’êtes pas malade! Vous en profiterez bien plus que si vous êtes mal en point. Et la beauté de ce concept, c’est ce que ces pauses préventives permettent, justement, de garder l’énergie et de ne pas être malade. La preuve : j’ai pris toutes mes journées de congé depuis 1999 pour relaxer (sauf une seule, en 19 ans, pendant laquelle j’étais réellement malade). Ça marche! Amusez-vous à prévoir les journées où vous serez « malade », c’est tellement agréable de les savourer à l’avance!

 

Plus de repos, plus de bénéfices…


Des parents reposés, ce sont de meilleurs parents : plus patients, plus souriants, plus détendus… Qu’attendez-vous pour vous offrir le repos que vous méritez? Vous avez peut-être pensé, en lisant mon article, que je me suis offert trop de moments pour me reposer, mais cela ne m’a pas empêchée d’être présente pour mes enfants (car quand on y pense, dormir le samedi matin et ne pas être disponible un soir par semaine, ce n’est pas la fin du monde du tout). En prime, cela m’a permis de garder une excellente santé et une énergie impressionnante. Alors, qu’attendez-vous pour revoir votre notion – et vos méthodes – de repos?

 

 

Anik Routhier
Enseignante en Techniques d’éducation à l’enfance et maman

 





Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 637-6018
Téléc.: 1 888 790-9764



© 2018 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.