Maison Théâtre Fin 7 Juin 2018 ?

Être prêt pour son examen en 10 trucs

Être prêt pour son examen en 10 trucs
jeudi 12 avril, 2018

Il n’y a qu’un conseil à donner à l’enfant qui redoute un examen à venir : se préparer. Étudier n’est pas un projet de dernière minute ! En effet, pour s’éviter du stress, il faut bien planifier son étude. Pour ce faire, le parent pourra aider l’enfant à se motiver et à s’organiser.

 

Pour un enfant, les examens peuvent être une source de stress. 

Pourtant, s’il s’y prépare, s’il comprend la matière, s’il respecte un plan d’étude précis et s’il fournit les efforts nécessaires, ses craintes diminueront, car il se sentira prêt.

 

Évidemment, un parent ne peut étudier à la place de son enfant. Par contre, il peut l’aider à se motiver et à s’organiser pour être bien préparé, tout comme un entraîneur qui mène son protégé vers la réussite !

 

Trucs pour aider votre enfant à se préparer à un examen

Voici cinq trucs pour accompagner votre enfant dans sa préparation à un examen 


  • Demander à l’enfant qu’il vous apporte son horaire d’examens.

  • Faire avec lui un calendrier d’étude en établissant les priorités.

  • Encourager le jeune à respecter son horaire d’étude.

  • Diminuer le bruit pendant que l’enfant étudie pour l’aider à se concentrer.

  • Motiver le jeune à l’aide de petites attentions (une collation nutritive, ça aide à mémorise!).

 

Conseils pour l’enfant qui étudie


Autrement, la balle est dans le camp de l’enfant. Pour qu’il se sente en confiance à l’idée de l’examen qui arrive, le parent ne saura trop insister sur le principe qu’étudier, ce n’est pas un projet de dernière minute : cela se prépare à la fois dans le temps et mentalement.

 

Trucs à suggérer à son enfant :

 

1- Commencer tôt


L’idéal est de commencer à étudier plusieurs jours, voire une semaine avant l’examen, selon le contexte (par exemple : primaire ou secondaire, fin d’année ou pas) et l’ampleur du contenu à réviser. Cela donne plus de temps pour apprendre et mémoriser le contenu.

En effet, se « bourrer le crâne » la veille du jour J ne fera qu’augmenter le stress. En ce sens, on privilégiera aussi plusieurs petites périodes d’étude plutôt que d’y aller d’un seul bloc.

 

2- Rester positif


Se dire qu’on a la capacité de réussir, c’est une bonne façon d’envisager l’examen avec confiance. Cela dit, on évitera de se mettre trop de pression, le but n’étant pas de viser la perfection, mais de donner le meilleur de soi-même.

 

3- Se fixer des priorités


La matière la plus importante (ou la plus difficile) pour l’examen exigera qu’on y consacre plus de temps. Si l’enfant ne sait pas ce qui compte le plus, il serait bon qu’il pose la question à son enseignant. Les sujets sur lesquels celui-ci a passé beaucoup de temps en classe risquent d’être les plus importants à connaître.

 

4- Se faire des feuilles de révision 


Résumer la matière en quelques idées principales (par écrit, avec des dessins ou des schémas) aide énormément à la mémorisation. Un autre bon moyen que l’enfant peut employer : dire à voix haute, en cachant les informations à maîtriser, ce qu’il comprend de ses lectures, comme s’il enseignait cette matière à quelqu’un.

Comme la mémoire est associative, faire des liens, se donner des exemples et ajouter une touche d’humour sont d’autres stratégies pertinentes à explorer.

 

5- Assister aux récupérations et demander de l’aide


Souvent, les enseignants révisent la matière importante dans le cours qui précède un examen ou lors d’une période de récupération spéciale. Il est toujours pertinent d’assister à ce type de périodes. En effet, le jeune pourra en profiter pour demander des éclaircissements sur les sujets qu’il comprend moins bien.

Dans ce processus, on gardera aussi en tête l’importance de maintenir une bonne hygiène de vie pour être en forme au moment de l’examen. En effet, on ne saurait sous-estimer l’impact positif de bien se nourrir, d’avoir de bonnes habitudes de sommeil, et de conserver à l’horaire des moments réservés à la détente !

 

Pour aller plus loin :
 

7 trucs pour améliorer la planification et l’organisation

Travaux scolaires : stratégies pour mieux s’organiser

L’anxiété de performance

5 trucs pour mieux étudier

Bien dormir pour mieux réussir à l’école 

Quoi manger le matin d’un grand examen

 

 

Alloprof parents

À l’image du service Info-Santé 811, Alloprof parents propose aux parents une ligne téléphonique pour poser leurs questions à des professionnels, tels que des orthopédagogues,  du lundi au jeudi de 17 heures à 20 heures. Ces intervenants répondront également aux interrogations des parents dans la messagerie privée de la page Facebook d’Alloprof parents, pendant ces mêmes heures. 
Tous leurs services sont gratuits.

Pour en savoir plus : www.alloprofparents.ca  facebook.com/alloprofparents/










Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 637-6018
Téléc.: 1 888 790-9764



© 2018 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.