Maison Théâtre Fin 30 Sep 2017

Demandez à nos experts

dimanche 15 août, 2004

Q. Mon enfant se dévalorise constamment. Quand il rentre de l’école, ou du camp de jour, il me dit qu’il est stupide et qu’il ne fait jamais rien de bon. Comment l’aider à avoir une meilleure estime de lui-même ?

 

R. L’estime de soi est un concept dont tout le monde parle mais qui, au fond, est bien méconnu. Malgré ce qu’on entend dans les tribunes, l’estime de soi ne se construit pas à grands coups d’encouragements, de tapes dans le dos ou de compliments gratuits. La construction de l’estime de soi est un processus au cours duquel l’enfant doit être proactif, où son entourage joue un rôle de soutien et de guide.

 

Lorsque notre enfant rentre de l’école et se qualifie de « stupide » et de « bon à rien », notre réflexe de parent aimant est de lui répondre que ce n’est pas vrai, qu’il est très intelligent et qu’il accomplit beaucoup de belles choses, exemples à l’appui. Le petit fil d’argent qui nous lie à notre enfant est très puissant et lorsque ce dernier se dévalorise, cela nous atteint personnellement. Malgré le fait que nos intentions soient bonnes, nous n’avons en rien contribué à son estime de lui-même en le gavant de compliments dans le seul but de nier son sentiment de dévalorisation.

 

Quoi faire, alors ? Accueillez son sentiment. Votre enfant n’a pas été entendu. Il vous dit qu’il se sent inadéquat et vous lui répondez (par amour) qu’il est le meilleur. Essayons plutôt la formule suivante : « Tu te sens stupide, ça ne doit pas être un sentiment très agréable. Que s’est-il passé ? » Votre enfant éprouve un sentiment avec lequel il est difficile de composer. Pour l’aider à se construire de façon positive, il est primordial de l’accompagner. S’il vous répond, par exemple, qu’il a raté un test de dictée ce jour-là, loin de laisser passer cette occasion, vous devez la saisir au vol et lui dire : « Ah ! Oui, je comprends. Tu es déçu d’avoir raté ton test. Qu’est-ce que tu pourrais faire pour ne pas rater la prochaine dictée ? » Il vous répondra sans doute qu’il pourrait étudier ses mots (ce qu’il n’avait pas fait) et peut-être même se pratiquer avec vous ! La moitié du chemin est accomplie. Vous avez écouté son sentiment au lieu de le nier et vous l’avez impliqué dans le processus en lui demandant de trouver des solutions à son problème.

 

Au test suivant, il sera fier d’avoir mieux réussi que la fois précédente. Pourquoi ? Grâce à lui. Il se sentait inadéquat, il a trouvé des solutions, les a mises en application et récolte donc le fruit de ses efforts. Vous l’avez accompagné dans le processus et, par le fait même, avez contribué à construire une image plus positive de lui-même. Bravo ! C.D.





Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 637-6018
Téléc.: 1 888 790-9764



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.