Collège Servite Fin 28 Feb 2017

Une sortie aux îles...

jeudi 01 mai, 2003

Le site du parc Jean-Drapeau (anciennement le parc des Îles de Montréal), situé au milieu du fleuve Saint-Laurent, offre beaucoup d’attraits pour la famille. Toute l’année, on peut y fréquenter deux musées des plus intéressants et, pendant la saison estivale, on peut profiter de plage, parc d’amusement, beaux jardins, nombreuses tables de pique-nique, restaurants, terrain de jeux pour les enfants et pistes de vélo exceptionnelles.

 

Le parc comprend deux îles, l’île Sainte-Hélène et l’île Notre-Dame, très différentes l’une de l’autre. Certains géologues croient que l’île Sainte-Hélène est d’origine volcanique, tandis que l’île Notre-Dame, maintenant recouverte de fleurs, est une île artificielle construite un peu avant 1967 à partir de la terre et du roc retirés du site de construction des tunnels du métro de Montréal.

 

Un peu d’histoire

L’île Sainte-Hélène doit son nom à Hélène Boullé, que l’explorateur Samuel de Champlain a épousée en 1610. Arrivé en Nouvelle-France, Champlain a décidé de nommer l’île Sainte-Hélène en l’honneur de sa jeune épouse. Malgré le changement de régime après la conquête anglaise, le nom lui est resté. Pendant la majeure partie du XIXe siècle, l’île a servi de base militaire à l’armée britannique. Une fois que celle-ci a eu plié bagage, l’île est devenue un parc public ainsi qu’une destination de choix pour les pique-niqueurs montréalais. En 1967, on y a accueilli l’Exposition universelle. De nos jours, on y retrouve une foule de services et d’attraits touristiques pour passer un bon moment en famille à l’abri de l’agitation du centre-ville.

 

En sortant de la station Jean-Drapeau (anciennement la station Île-Sainte-Hélène), on voit toute suite le dôme géodésique qui abrite La Biosphère, un musée interactif dédié tout particulièrement au fleuve Saint-Laurent et aux Grands Lacs. Ici, toute la famille peut se divertir tout en apprenant à mieux connaître les grands écosystèmes aquatiques. Même si le contenu de certaines expositions est un peu trop ardu pour les tout-petits, ils peuvent tout de même s’amuser en pesant sur des boutons qui déclenchent toutes sortes de bruits, allument des jeux de lumières ou actionnent des jets d’eau. Au cinquième étage, on peut regarder de loin à l’aide de télescopes, tandis qu’au deuxième on peut se tremper les pieds dans l’eau.

 

Les petits peuvent également participer à des ateliers conçus pour les 3 à 10 ans. Parmi les expositions temporaires, on peut actuellement visiter Insectes d’eau – Bijoux vivants !, où on retrouve plus de 1500 insectes ornementaux et naturalisés, dont 1450 bijoux fabriqués à partir d’insectes, qui sont l’œuvre d’élèves de 8 à 13 ans d’une école de Ville Saint-Laurent. On peut également y contempler des bijoux de même nature rapportés de Thaïlande. C’est l’occasion ou jamais d’en apprendre un peu plus sur nos amis les insectes.

 

Un peu plus à l’est se trouve Le musée Stewart, installé dans un vieux fort construit au début du XIXe siècle par les Britanniques afin de protéger Montréal d’une attaque américaine. Comme dans de nombreux lieux historiques, des comédiens en costumes d’époque animent les lieux pendant la saison estivale. En été, on peut y entendre la cornemuse des Fraser Highlanders et assister au salut du canon à midi. Il est mieux de prévenir ses enfants que le bruit sera fort. En plus, des comédiennes-boulangères en costumes d’époque font cuire du pain à l’extérieur et on peut facilement se croire revenu au début du XIXe siècle, malgré le bruit de la circulation automobile en provenance du pont Jacques-Cartier. Jusqu’au 21 avril on peut y voir l’exposition L’Art de l’armurier ainsi que Un Défilé en miniatures et, à partir du 4 juin, Joséphine, le grand amour de Napoléon. Et nous savons que Napoléon est mort sur une autre île Sainte-Hélène.

 

Le musée Stewart est reconnu pour ses programmes reliés à l’interprétation du patrimoine historique. C’est ainsi que l’Association québécoise d’interprétation du patrimoine lui a décerné son prix d’excellence pour le Camp de jour… Toute une histoire !, exposition tenue sur les lieux. Des enfants de 9 à 13 ans peuvent s’inscrire pour des camps, en français ou en anglais, entre le 7 juillet et le 1er août pour apprendre comment se déroulait le quotidien au XIXe siècle et passer une nuit sous les étoiles. De plus, des fêtes d’anniversaires pour les enfants de 6 ans et plus peuvent être organisées au Fort de l’île Sainte-Hélène pendant qu’on peut voir ses amis recrutés dans les troupes du Roy.

 

D’anciennes cartes indiquent la petite île Ronde juste en aval de l’île Sainte-Hélène. Après des opérations de remblayage, la petite île est jointe à l’île Sainte-Hélène et aujourd’hui on y trouve La Ronde, qui est le plus grand parc d’attractions du Québec. À partir du 17 mai, la Ronde est ouverte le week-end. On peut y trouver sept nouveaux manèges, dont le MANITOU, une gondole circulaire à six faces pouvant accueillir 24 personnes, et le nouveau VERTIGO qui vous fera plonger d’une hauteur de 60 pieds en vous permettant de voir la frayeur sur les visages des gens qui vous accompagnent. Parmi les attraits familiaux, il y a le nouveau carrousel volant, le TOUR DE VILLE, qui peut recevoir jusqu’à 48 passagers, les TASSES MAGIQUES, et une nouvelle montagne russe, LE TOBOGGAN NORDIQUE. D’autres nouveautés comprennent le GRAND CARROUSEL et de nouvelles AUTOS TAMPONNEUSES. Comme toujours, la Ronde est plutôt conçue pour les adolescents, mais les tout-petits seront à l’aise dans une zone qui leur est réservée, La Petite Ronde. Un kilomètre sépare la station de métro du site. Il est donc possible de couvrir la distance à pied. Cependant, si vous voulez éviter que vos tout-petits ne se fatiguent trop vite, un service d’autobus dessert les îles.

 

Sur l’île Notre-Dame se trouve le circuit Gilles-Villeneuve. Le Grand Prix de Formule 1 s’y tiendra au mois de juin et le Molson Indy, au mois d'août. En dehors de ces dates, le circuit est disponible pour y faire du vélo ou du patin à roues alignées. Il faut amener son propre équipement parce qu’il n’est pas certain qu’il se fera de la location sur place cet été. La piste de vélo qui longe la Plage des îles mène au pont Victoria. Juste après le pont se trouvent les écluses de Saint-Lambert, où passent de grands bateaux dans la voie maritime. Il est étonnant de regarder comment le niveau d’eau monte ou descend dans les écluses et encore plus étonnant de voir le pont Victoria se relever pour laisser passer les bateaux. Le pont, construit en 1859, fut le plus long au monde à l’époque.

 

Il ne faut surtout pas oublier Les jardins des îles, qui sont magnifiques. Certains visiteurs vont jusqu’à dire qu’ils sont comparables en beauté au jardin botanique ! La piscine y est également magnifique, mais comme elle sera probablement fermée tout l’été, il faudra plutôt aller nager à la plage, un bel endroit qui sera décrit dans un article ultérieur. Le parc Jean-Drapeau est facilement accessible en voiture, en métro, à vélo, en autobus et même par navette à partir du Vieux-Port. La plupart des activités décrites ici sont peu dispendieuses. Et, comme au XIXe siècle, les îles restent une destination de choix pour des pique-niques familiaux.

 

Boîte :

Parc Jean-Drapeau : (514) 872-6120

www.parcjeandrapeau.com

Accès : en voiture, à partir du pont Jacques-Cartier, il y a une sortie pour l’île Sainte-Hélène à mi-chemin entre Montréal et Longueuil. À vélo, une bifurcation de la piste cyclable du canal de Lachine donne accès à l’avenue Pierre-Dupuy du secteur Cité-du-Havre pour ensuite mener au pont Concorde et aux îles. En 2002, les autobus 167 et 169 desservaient les îles.

 

La Biosphère, 160, chemin Tour de L’Isle : (514) 283-5000

www.biosphere.ec.gc.ca

Jusqu’au 23 juin 2003 , fermé le mardi

Lundi et mercredi au vendredi : 12 h à 17 h

Samedi, dimanche et jours fériés : 10 h à 17 h

Adultes : 8,50 $ ; étudiants/aînés : 6,50 $ ; 7 à 17 ans : 5 $;

6 ans et moins : gratuit; familles : 19 $

 

Le musée Stewart, 20, chemin Tour de l’Isle : (514) 861-6701

www.stewart-museum.org

À partir du 17 mai 2003, ouvert tous les jours de 10 h à 18 h.

Le stationnement (P7) est à rabais mais gardez le reçu.

Visites commentées disponibles sur réservations.

Adultes : 7,00 $; étudiants/aînés : 5,00 $; 6 ans et moins : gratuit;

tarif familial : 14,00 $

Camp de jour : 1 semaine : 199 $; 2 semaines : 350 $

 

La Ronde :(514) 397-2000

www.laronde.com

Entrée manèges : 12 ans et plus : 29,55 $; 3 à 11 ans : 18,25 $

Entrée site : 22,60 $ (conçu pour des parents qui veulent accompagner leurs enfants sur le site de la Ronde sans monter dans des manèges, donne accès à seulement 3 manèges sur une quarantaine au total) La Petite Ronde est pour des enfants qui mesurent au moins 36 pouces.

Passeport saison individuel : 73,90 $ passeport familial : 173,00 $

Stationnement : 10,43 $

 

La Plage des îles : (514) 872-4537

Ouverte du 20 juin au 19 août de 10 h à 19 h

Adultes : 7,50 $; 6-13 ans : 3,75 $; famille : 19 $

Prix réduits après 16 h

 

Écluses de Saint-Lambert

(Accès au parc fermé lors des courses d’automobiles)

Gratuit

 

Navette AML (du Vieux-Port à l’île Sainte-Hélène) : (514) 281-8000

Commençant le 17 mai : service les week-ends à partir du quai Jacques-Cartier

Tous les jours à partir du 21 juin

Adultes/enfants : 3,75 $; 0-5 ans : gratuit

Vélos et patins permis

 

La carte Accès Montréal offre de nombreuses réductions de prix aux îles, y compris le camp de jour du musée Stewart. Pour en obtenir une, appeler au (514) 872-1111 ou passer au bureau municipal d’Accès Montréal.

 

Société de Transport de Montréal (STM)

AUTOBUS (288-6287)

www.stm.qc.ca

 

John Symon est père de trois enfants et auteur des ouvrages suivants : Guide petit fouineur – Explorez Montréal avec vos enfants, The Lobster Kids’ Guide to Exploring Montreal et The Lobster Kids’ Guide to Exploring Ottawa-Hull.





Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 931-0522
Téléc.: (514) 637-6341



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.