Musée Armand-Frappier Fin 23 Juin 2017

La musicothérapie, au service des enfants

La musicothérapie, au service des enfants
jeudi 13 avril, 2017

Francis vit avec une déficience intellectuelle modérée. Chaque semaine, il participe à une séance de musicothérapie de groupe, à son école, avec d'autres enfants qui, comme lui, présentent des habiletés différentes des autres.

La musicothérapeute lui procure des expériences variées telles que des chansons à compléter et à créer ou encore des improvisations instrumentales et vocales, entre autres, qui lui permettent de se développer globalement et de se réaliser. Par exemple, cette semaine, Francis apprend à attendre son tour, dans une expérience musicale de groupe avec des instruments de percussion, car il a parfois de la difficulté à contrôler son désir impulsif de jouer. La semaine précédente, par contre, il était en retrait et semblait triste, la thérapeute lui a alors offert du temps pour exprimer sa tristesse dans une improvisation musicale, ce qui lui a permis d’être plus disponible émotionnellement pour poursuivre la séance.

 

La musicothérapie s’adresse aussi aux enfants et jeunes autistes qui y trouvent un moyen de s’exprimer à l'intérieur d’un cadre non verbal et créatif. Ces séances leur permettent de diminuer l’anxiété et d’entrer en lien avec d’autres enfants de même que la thérapeute, qui lui procure des expériences adaptées à ses besoins. La recherche en musicothérapie démontre la pertinence de cette discipline, pour travailler globalement dès les premières années de la vie sur les domaines physique, cognitif, émotionnel et social. Étant donné la difficulté d’obtenir rapidement des services en autisme depuis les dernières années, la musicothérapie est une discipline à considérer en intervention précoce et pour optimiser le développement de l’enfant.

 

La participation aux séances de musicothérapie ne requiert aucune connaissance musicale au préalable de la part des enfants, puisque la musique est un moyen ici d’expression et de communication. Le but n’est pas d’apprendre un instrument de musique, par contre, cela n’est pas exclu, si cela répond à des objectifs thérapeutiques. L’utilisation de chansons et d’instruments de musique variés permet à l’enfant de s’exprimer et d’explorer à son propre rythme et selon ses habiletés son environnement.

 

La recherche démontre que d’exposer l’enfant à la musique augmente ses chances de développement global. L’utilisation de la musique joue un rôle sur l'amélioration de l’estime de soi et la prise d’initiatives lors du jeu musical encadré. Sur le plan cognitif, la musique soutient les apprentissages et l’attention, tout en développant la mémoire et la créativité. La musique contribue également à développer des habiletés sociales et à augmenter les interactions gratifiantes chez les enfants présentant des troubles d’attention ou de comportement, par exemple quand ils interagissent musicalement dans un petit groupe structuré et encadré par la musicothérapeute ou quand ils doivent attendre leur tour pour jouer.

 

Comme parents, il est important de savoir ce que l’on recherche exactement pour son enfant : l'éducation musicale à l’école, l’enseignement d’un instrument, de l’animation ou de la musicothérapie, car chaque domaine demande des connaissances et des compétences distinctes.

 

Dans le cas de la musicothérapie, ce professionnel de la santé et de l’éducation a des compétences cliniques et des connaissances avancées en musique, en psychologie et en thérapie. Celles-ci s’acquièrent grâce à une formation universitaire, soit un baccalauréat en musicothérapie suivi d’un internat de 1 000 heures supervisées (à l’extérieur du Québec), ou grâce à un diplôme d'études de 2e cycle (Graduate Diploma) se déroulant sur une période de 12 mois incluant 1 200 heures de stage, offert à l’Université Concordia, au Québec. Les prérequis pour ce programme sont un baccalauréat en musique ou une expérience équivalente et un certificat en psychologie de 24 crédits. Il est possible d’approfondir ces connaissances cliniques et de faire de la recherche en poursuivant à la maîtrise avancée, qui s’adresse aux musicothérapeutes professionnels.

 

Le musicothérapeute maintient son statut de membre de musicothérapeute accrédité (MTA) en complétant des crédits de formation continue. Il est également possible de vérifier si le musicothérapeute est un membre en règle sur le site Web de l’Association canadienne des musicothérapeutes (ACM) (www.musictherapy.ca).

 

Le processus de musicothérapie comprend une évaluation initiale, pour observer les forces et difficultés de l’enfant, afin d’établir un plan d’intervention incluant des objectifs thérapeutiques et un suivi hebdomadaire. Des notes d’évolution et des rapports périodiques permettent de suivre le progrès de la thérapie.

 

Les musicothérapeutes travaillent avec diverses clientèles, dans les soins aux bébés prématurés, en déficience intellectuelle et physique, en autisme, en retard de langage ou de développement, dans le milieu médical en santé mentale, en troubles anxieux, en oncologie et en soins palliatifs, entre autres. Ils font partie d’une équipe multidisciplinaire qui échange de l’information afin de maximiser leurs approches auprès de l’enfant.

 

Le parent doit signer un consentement pour la thérapie et être au fait qu’il a des recours en cas de fautes professionnelles auprès de l’ACM, puisque le musicothérapeute est soumis à un code d'éthique. Pour cette raison, il est important d’assurer que les services sont rendus par un musicothérapeute accrédité (MTA) et non un musicien qui, même avec les meilleures intentions, n’a pas de compétences comme thérapeute.

 

L’Association canadienne des musicothérapeutes définit la musicothérapie en tant que discipline dans laquelle des individus avec des compétences professionnelles utilisent la musique à l’intérieur du lien thérapeutique afin de soutenir le développement, la santé et le bien-être. Les musicothérapeutes se servent de la musique de façon sécuritaire et éthique pour répondre aux besoins humains sur le plan de la communication et aussi sur les plans cognitif, musical, physique, social et spirituel.

 

Les musicothérapeutes professionnels peuvent jouer un rôle central dans la santé globale de votre enfant en bâtissant sur ses forces et en l’aidant à s’épanouir.

 

 

________________________________


 

Guylaine Vaillancourt, Ph. D., professeure agrégée, Université Concordia,
Musicothérapeute accréditée (MTA)
Auteure du livre Musique, musicothérapie et développement de l’enfant aux Éditions du CHU Sainte-Justine, Montréal, Canada (aussi offert en anglais, en italien et en espagnol).

Vous pouvez communiquer avec elle pour en connaître davantage sur la musicothérapie ou pour obtenir des services de musicothérapie, elle pourra vous diriger vers des professionnels compétents.

G.Vaillancourt@concordia.ca ou 514 848-2424, poste 5670.

www.editions-chu-sainte-justine.org

 

 

 







Nous joindre

Montréal pour Enfants
4141, rue Sherbrooke Ouest bureau 650
Montréal, Québec
H3Z 1B8
Tél.: (514) 637-6018
Téléc.: 1 888 790-9764



© 2017 Montreal Pour Enfants Tous droits réservé. Conception web par Vortex Solution.    Plan du site  |   Imprimer
Joignant des milliers de parents à chaque publication, notre magazine est sans rival. Nos 30 000 copies sont distribuées gratuitement dans un grand nombre de garderies, écoles primaires et académies, bibliothèques publiques, centres communautaires, librairies, hôpitaux pour enfants, centres prénatals, boutiques pour enfants, ainsi qu'au Biodôme de Montréal, au Jardin Botanique de Montréal, aux magasins IKEA, Toys "R" us et plus encore. Montréal pour Enfants est un soutien indispensable pour les parents; en leur offrant des articles écrits par des professionnels sur la santé, l'éducation, l'alimentation et le développement de l'enfant, en les informant sur les activités culturelles, sportives et éducatives que Montréal et ses banlieues ont à offrir aux familles. Montréal pour Enfants est une méthode très efficace pour les annonceurs de rejoindre le marché familial de Montréal, Laval et la Rive-Sud.